Logo wodnews

10 choses à retenir des Wodapalooza 2023 !

La compétition Wodapalooza, nous a permise de voir la condition physique des athlètes à l’approche de la saison 2023. Voici les quelques choses à retenir.

  1. Ricky Garard et Roman Khrennikov sont une menace pour Justin Medeiros.
  2. Les ados continuent de s’imposer. Emma Cary s’est imposée lors des deux premières épreuves du week-end, remportant la première place dans chacune d’elles. Et alors qu’elle peinait un peu au milieu de la compétition, la jeune fille de 18 ans a décroché une cinquième et deuxième place lors de la deuxième journée. Pendant ce temps, l’athlète de 20 ans, Paige Powers, a gagné la compétition.
  3. Les mouvements synchronisés à l’aveugle ne sont pas faciles. Ils nécessitent une très bonne communication avant mais aussi durant l’épreuve.
  4. Mal O’Brien est aussi forte en individuelle qu’en Team. La jeune athlète a fait équipe avec Annie Thorisdottir et Katrin Davidsdottir.
  5. Pat Vellner est toujours à son apogée. Depuis la retraite de Mat Fraser, beaucoup attendent que Patrick Vellner soit sacré Fittest Man on Earth. Il a failli remporter le Rogue Invitational 2022 et a terminé sur le podium des Wodapalooza. II semblerait qu’il soit toujours un des meilleurs candidats pour la saison 2023.
  6. Sara Sigmundsdottir est de retour. Après une série de blessures qui l’ont empêchée de concourir, Sigmundsdottir est de retour. Elle a terminé dans le top dix en individuelle et a également participé en Team.
  7. Gui Malheiros a jerker presque 400 livres sur le floor. Le brésilien a battu son record personnel et un record de compétition, en effectuant un Clean & Jerk à 395 livres (180 kg).
  8. La natation et la corde à sauter ne font pas bon ménage. La combinaison de la natation et de la corde à sauter, sur un sol glissant, n’était pas une très bonne idée. L’athlète Emily Rolfe a dû se retirer de la compétition après avoir subi une déchirure au mollet pendant le WOD. 
  9. Laura Horvath est une menace pour le titre de Fittest Woman on Earth. La performance globale de Horvath au cours du week-end a été remarquable. Tia-Clair Toomey n’étant plus dans la compétition, Laura est en lice !
  10. Une Emily Rolfe en bonne santé est une candidate au podium. Lors des CrossFit ®* Games 2022, une blessure l’a empêchée de concourir. Malheureusement, ici, ce fut la même chose : une déchirure au mollet qui lui fait terminer la compétition et chuter à la neuvième place.

À lire aussi : Guilherme Malheiros fait le plus gros Clean & Jerk jamais réalisé dans une compétition de CrossFit ®* aux Wodapalooza : 180 kg

Suivez nous :

Suivez-nous sur :

Mon panier