5 raisons de… sprinter !

La plupart des haltérophiles ne font presque jamais de sprint, ce qui est vraiment dommage. C’est l’un des meilleurs exercices – si ce n’est LE meilleur exercice – pour devenir plus fort, musclé, mince et athlétique.

Si la vitesse tue, alors le sprint développe. En exploitant sa magie, vous pouvez emmener vos capacités physiques et vos performances au niveau supérieur.

Cinq raisons pour lesquelles vous devez sprinter

1. Rien ne vaut le sprint pour perdre du poids

Une méta-analyse a compilé les données de 70 études scientifiques et a révélé qu’en moyenne, le sprint entraînait une réduction de la masse graisseuse plus importante que celle de l’entraînement par intervalles à haute intensité (HIIT) et de l’entraînement continu à intensité modérée. Conclusion : Le sprint est le brûleur de graisse le plus puissant qui soit. Mais ce n’est pas tout. Le sprint active également les muscles du tronc, en particulier le muscle droit de l’abdomen, un double avantage pour sculpter des abdominaux comme Sylvester Stallone dans Rocky IV.

2. Il accélère la croissance musculaire

Le sprint contribue à la croissance musculaire de deux manières. Premièrement, il augmente la proportion de fibres musculaires à contraction rapide de type II dans la partie inférieure du corps, à savoir dans les fessiers, les ischiojambiers et les mollets, qui ont le plus grand potentiel de croissance musculaire.

Deuxièmement, il a été démontré qu’il augmente la synthèse des protéines et la libération de l’hormone de croissance (jusqu’à 23 0% et 500 %, respectivement), qu’il stimule la testostérone, qu’il améliore la sensibilité à l’insuline et qu’il augmente le niveau de l’enzyme mTOR, responsable du développement cellulaire, jusqu’à deux heures après l’entraînement. Tous ces éléments sont directement liés à la croissance musculaire (sans parler de la perte de graisse, du gain de force et de la récupération).

3. Il développe la force et la puissance

L’impact du sprint sur la force et la puissance s’explique par le fait qu’il se situe au sommet sur la courbe force-vitesse. Cela signifie que le sprint touche le système nerveux central – le moteur de toute force physique – de façon plus forte que n’importe quel autre exercice. En conséquence, il augmente la coordination inter- et intra-musculaire, ce qui engendre une production accrue de force musculaire, une contraction musculaire plus rapide et plus forte, et, finalement, des améliorations massives du potentiel de renforcement.

4. Il développe la capacité de travail des muscles

En plus d’améliorer la force-endurance et la puissance anaérobique, le sprint facilite l’amélioration de la capacité aérobique aussi bien (sinon mieux) que l’entraînement aérobique, ce qui le rend imbattable quand il s’agit de développer la capacité de travail des muscles. En développant votre capacité de travail, vous augmenterez votre capacité à tolérer des volumes de travail plus élevés, à maintenir des performances maximales pendant des périodes plus longues et à récupérer plus rapidement à court terme (pendant un workout) et à long terme (entre les workouts).

5. Il vous rend meilleur en tout

Vous voulez perdre du poids tout en conservant (ou en gagnant) des muscles ? Sprintez ! Vous voulez gagner du muscle sans prendre de la graisse ? Sprintez ! Vous voulez devenir plus fort tout en améliorant votre composition corporelle ? Sprintez ! Vous voulez augmenter votre espérance de vie ? Il a été prouvé que le sprint a aussi cet effet.

Source : T-nation.com