5 raisons pour lesquelles vos épaules vous font mal ! (Et comment les soulager)

Les épaules sont l’articulation la plus mobile du corps et sans doute l’une des plus utilisées. Pensez-y ! Chaque fois que vous cherchez quelque chose, conduisez votre voiture ou même en vous brossant les dents, vos épaules sont en mouvement. Souffrir constamment d’une douleur à cet endroit n’est pas normal. Voici cinq raisons qui pourraient expliquer vos douleurs à l’épaule.

1. Mauvaise posture

Le principal facteur contribuant à une mauvaise posture est notre style de vie moderne : affalé, assis à un bureau toute la journée, penchés sur nos téléphones et tablettes ou passant beaucoup de temps au volant, pour n’en nommer que quelques-uns. Une mauvaise posture est régulièrement négligée, mais conduit à des déséquilibres musculaires, ce qui entraîne une tension, une douleur et un risque accru de blessure, en particulier dans la région de l’épaule et du cou.

Il y a plusieurs façons d’améliorer votre posture, aussi bien par l’étirement que le renforcement musculaire. Vous pouvez incorporer plus de mouvements de traction dans vos WODs et vous concentrer sur la musculation du corps en entier, y compris le dos et les muscles plus petits des épaules. Étirez-vous en ouvrant votre poitrine pour cibler les muscles raccourcis, faites du yoga, etc.

Prenez le temps pour chercher des moyens efficaces d’améliorer votre posture et vous améliorerez votre qualité de vie pour les années à venir.

2. Un manque de mobilité

Le travail de mobilité et les étirements sont souvent négligés, car personne n’a « le temps » de le faire. Cependant, surtout quand il s’agit de vos épaules, avoir une bonne amplitude de mouvement est primordial pour maîtriser les bonnes techniques, en réduisant la tension et en évitant les blessures. Parfois, cinq à dix minutes d’exercice supplémentaire suffisent pour améliorer la mobilité de vos épaules.

Il existe une pléthore d’étirements et d’outils qui sont disponibles et à la portée de tous, des bandes de résistance, des blocs, des balles et des rouleaux en mousse, etc. Vous n’avez plus d’excuse pour ne pas en faire !

3. Adopter la mauvaise technique

Il n’y a rien de mieux que d’atteindre un nouveau record ou PR. Cependant, trop souvent, la qualité de la technique adoptée est compromise au profit de poids plus lourds. Dans le but d’augmenter leurs réalisations, beaucoup d’athlètes se font plus de mal que de bien.

Mis à part les mauvaises habitudes et le manque de progrès, il y a de fortes chances que votre mauvaise technique puisse entraîner des douleurs sinon des blessures. Si vous souffrez de douleurs à l’épaule, c’est une bonne occasion d’analyser et éventuellement de repenser votre technique. Il peut s’agir de pompes mal faites, de ne pas tirer vos épaules vers l’arrière ou encore de reposer tout le poids sur vos épaules ou de mettre votre cou dans de mauvaises positions pendant les deadlifts. Parfois, nous devons prendre du recul pour aller de l’avant.

4. Progresser trop vite

C’est l’erreur classique de ne pas apprendre à marcher avant de courir. Qui ne veut pas faire un muscle-up ou un handstand push-up ? C’est un objectif important à atteindre et vous y arrivez sûrement avec le temps, mais le travail nécessaire doit être mis en place. Essayer de le faire sans fixer des objectifs intermédiaires pour peaufiner sa technique au risque de manquer de force et de stabilité fera des ravages sur vos épaules. Commencez par avancer progressivement, renforcez vos épaules et avec le temps, vous pourrez maîtriser tous ces mouvements. Vous savez ce qu’on dit : en allant lentement mais sûrement, on réussit !

5. Un manque de repos et de récupération

Peut-être que vous avez juste besoin de repos. Le surentraînement est une cause très fréquente de douleur à l’épaule. Lorsque vous abusez des mêmes muscles trop longtemps, le résultat ne peut être que de l’inflammation, de l’immobilité et de la douleur. Si vous ressentez une douleur et une raideur aiguës au niveau de l’articulation de l’épaule, vous devrez peut-être faire une pause et vous concentrer sur la récupération active. Si la douleur persiste (et surtout si elle est plus aiguë), vous devez obligatoirement consulter un professionnel.

Source : TheWodLife.com.au