6 signes qui montrent que vous souffrez d’une carence en protéines !

6 signes que vous manquez de protéines

Certains de ces signes et symptômes vous affectent-ils et ralentissent-ils vos progrès ? La carence en protéines, en particulier pour les athlètes, peut avoir des conséquences exceptionnellement négatives. Les protéines sont des composantes essentielles du corps humain.

Les Protéines : toute classe de composés organiques azotés qui possèdent de grosses molécules composées d’une ou plusieurs longues chaînes d’acides aminés et qui sont une partie essentielle de tous les organismes vivants, en particulier en tant que composants structurels des tissus corporels (les muscles, les cheveux, etc.) et comme enzymes et anticorps. Les protéines sont les « reines » en matière de récupération et de croissance : ces nutriments, une fois dans le corps, sont transformés en acides aminés, éléments constitutifs de votre masse maigre.

Pendant vos workouts, les cellules de vos muscles sont soumises à des facteurs de stress plus élevés qu’elles ne le sont normalement, parmi eux, la libération importante d’acide lactique qui se produit pendant l’exercice. Cela oblige l’athlète à chercher constamment à récupérer une partie des cellules « endommagées », tout en remplaçant certaines des anciennes cellules par de nouvelles. Ce processus nécessite une synthèse efficace des protéines. Par conséquent, tout régime alimentaire doit inclure la bonne quantité de protéines afin que le corps puisse récupérer après l’effort. Donc, toute carence en protéines entraînera une diminution des performances. La carence en protéines entraînera également une baisse considérable du niveau de santé.

Manger fréquemment des aliments entiers de qualité et riches en nutriments permettra à votre corps de recevoir un approvisionnement constant en macro et en micronutriments dont il a besoin pour fonctionner de manière optimale. Un régime bien planifié peut aussi équilibrer et stabiliser vos hormones métaboliques et votre glycémie. Cela vous évitera les pics et les baisses d’énergie et vous permettra de faire de votre mieux dans le sport et à être plus productif et créatif au travail.

Consultez la liste ci-dessous pour savoir si l’un de ces signes vous affecte et si vous souffrez de carence en protéine :

1. VOS WORKOUTS NE SONT PLUS AUSSI RÉUSSIS

Vous savez probablement déjà que les protéines sont nécessaires pour construire une nouvelle masse musculaire, mais elles sont également importantes pour maintenir votre niveau d’énergie et votre motivation. Un régime pauvre en protéines peut entraîner une fonte musculaire (ou une atrophie musculaire), de la fatigue et même une prise de graisse. Il peut également être à l’origine de la triade des sportives. Cette triade est un problème médical observé chez les femmes physiquement actives et qui se compose de trois éléments : 1) un faible niveau d’énergie avec ou sans troubles alimentaires. 2) un dysfonctionnement menstruel et 3) une faible densité osseuse. En fait, vous pouvez vous entraîner plus, mais voir moins de résultats si votre alimentation n’est pas adéquate et ne favorise pas la réparation des tissus ou ne satisfait pas vos besoins énergétiques.

2. VOS NIVEAUX DE CHOLESTÉROL SONT ÉLEVÉS

Un taux élevé de cholestérol et de triglycérides n’est pas seulement causé par la consommation d’aliments gras, c’est aussi le résultat d’une augmentation de l’inflammation, des déséquilibres hormonaux et des régimes alimentaires riches en sucres ou transformés. Si vous avez tendance à remplacer les aliments protéinés par des collations sucrées, des sucres raffinés et des produits préemballés, votre niveau de cholestérol augmentera à mesure que votre foie et vos cellules transformeront moins efficacement les graisses. Certaines études ont même trouvé une relation inverse entre l’apport en protéines et le risque de maladie cardiaque.

3. VOUS MANQUEZ DE SOMMEIL

Un mauvais sommeil et l’insomnie peuvent parfois être liés à une glycémie instable, à une augmentation du cortisol dans le sang et à une diminution de la production de sérotonine. De plus, les fluctuations de la glycémie pendant la journée ont tendance à se poursuivent toute la nuit. Les glucides nécessitent beaucoup plus d’insuline que les lipides ou les protéines. Manger des aliments contenant des protéines avant de se coucher peut stimuler la production de tryptophane et de sérotonine, et aura un effet minimal sur les niveaux de glycémie. En réalité, les protéines ont la capacité de ralentir l’absorption du sucre lors des repas.

4. VOS BLESSURES SONT PLUS FRÉQUENTES ET NE GUÉRISSENT PAS RAPIDEMENT

Un régime pauvre en protéines peut augmenter votre risque de perte musculaire, de chute, de lenteur de la guérison osseuse, de fragilité osseuse, de fractures et même d’ostéoporose. La protéine est nécessaire pour l’absorption du calcium par le corps et donc la santé osseuse. Des études montrent que les personnes âgées présentant les pertes osseuses les plus importantes sont celles qui ont un faible apport en protéines. La recherche montre également qu’un régime riche en acides aminés peut  aider à traiter la perte musculaire due au vieillissement (sarcopénie).

5. VOTRE CYCLE MENSTRUEL EST IRRÉGULIER

L’une des raisons les plus courantes pour lesquelles les femmes souffrent de règles irrégulières et d’infertilité est la maladie connue sous le nom de  syndrome des ovaires polykystiques (SOPK).  L’obésité et le prédiabète ou le diabète sont deux principaux facteurs de risque de SOPK. Sachez que la résistance à l’insuline affecte 50 à 70 % de toutes les femmes atteintes de SOPK. Les régimes pauvres en protéines, riches en sucre/glucides peuvent contribuer à la résistance du corps à l’insuline, à la fatigue, à l’inflammation et à la prise de poids, des facteurs qui perturbent l’équilibre délicat des hormones féminines (y compris les œstrogènes, la progestérone et la DHEA) nécessaires pour maintenir un cycle régulier.

6. VOTRE ESPRIT EST PLUS LENT

Les protéines sont nécessaires pour soutenir de nombreux aspects d’un fonctionnement neurologique sain, de sorte que la carence en protéines peut être vue commet vraiment grave. Le brouillard cérébral, une mauvaise concentration, un manque de motivation et des difficultés à apprendre de nouvelles informations peuvent être des signes que vous manquez des  neurotransmetteurs dont vous avez besoin pour vous concentrer,  y compris la dopamine, l’épinéphrine, la norépinéphrine et la sérotonine. Les neurotransmetteurs sont synthétisés dans le cerveau à l’aide d’acides aminés, et des études montrent que des régimes équilibrés avec suffisamment de protéines peuvent améliorer les performances au travail, l’apprentissage et la motricité.

Source : Boxrox