Logo wodnews

Comment éviter la frustration en apprenant de nouveaux mouvements ?

Par Arnaud - Le 6 août 2015

Apprendre un nouveau mouvement, qu’il soit pour soulever des poids ou même pour des étirements, prend du temps et nécessite parfois beaucoup de pratique pour être maîtrisé. Cependant, certains exercices composés et certains mouvements complexes peuvent donner l’impression d’être impossible, comme essayer d’enfiler une aiguille tout en portant des gants de boxe, au point de devenir décourageants et frustrant pour le crossfitteur.
Certaines personnes sont, naturellement, plus douées pour certains mouvements que d’autres. Une bonne mobilité et une excellente coordination innées peuvent, en effet, être à l’origine du fait que certaines personnes ont plus de facilité à maintenir une bonne posture dans un squat, mais pour la plupart d’entre nous, il existe une courbe d’apprentissage, un processus, qui peut durer des semaines, des mois ou même des années.
Dans cet article, nous allons essayer de vous prodiguer de bons conseils pour éviter d’être frustrés lorsque vous apprenez de nouveaux mouvements et profiter, plutôt, de l’expérience et de l’opportunité d’apprendre de nouvelles techniques qui développeront vos compétences athlétiques.

Écouter les conseils et les instructions du coach :

coach crossfit
C’est basique, et pourtant certains l’ignorent ! Écouter les instructions du coach est le conseil le plus simple et le plus utile que nous pouvons vous donner. En effet, c’est le job de votre entraîneur de vous montrer les bons mouvements, les bonnes postures et le bon enchaînement, de vous guider, de vous corriger et de vous conseiller pour mieux faire.

Décomposer les mouvements pour mieux en maitriser les subtilités :

kipping crossfit
En sachant comment chaque étape d’un mouvement, un deadlift par exemple, est censée être exécutée pour une efficacité maximale, il devient plus facile de travailler sur l’exercice dans son ensemble pour optimiser ses bienfaits.
En réalité, cette décomposition des mouvements permet, aussi, de détecter à quelle étape un crossfitteur pourrait montrer des faiblesses. Si nous prenons le deadlift pour exemple, un athlète peut, en décomposant le mouvement, se rendre compte qu’il a du mal à se baisser correctement, qu’il éprouve des douleurs en se relevant ou encore qu’il manque de souplesse au niveau de certaines zones articulaires. Il pourra, aussi, réguler sa vitesse d’exécution pour en retenir celle qui lui permet de réaliser le mouvement souhaité avec le maximum d’efficacité et de justesse.

Explorer différentes façons de se déplacer et de se positionner pour un même mouvement :

Tout le monde n’est pas constitué physiquement de la même manière, et même si les fondamentaux de chaque mouvement restent inchangés, trouver diverses façons de tirer le meilleur de vos capacités pour optimiser vos réalisations est une très bonne chose à faire. Encore une fois, l’opinion de votre coach sera très utile avant d’introduire n’importe quelle modification sur un mouvement, afin d’éviter toute blessure inutile.

Prenez du plaisir en vous entrainant, amusez-vous !

communauté crossfit
Peut-être la meilleure façon d’éviter la frustration en apprenant une nouvelle technique ou un nouveau mouvement, c’est tout simplement le fait de vous amuser en le faisant. Il faut donc tenter de s’engager pleinement et de prendre du plaisir à travers le CrossFit ®* pour qu’apprendre de nouvelles choses soit une chose agréable et non un calvaire.
Cependant, nous n’irons pas jusqu’à dire que si un mouvement ne vous amuse pas, ne le faites pas, au contraire, car cela serait un dépassement de soi et de ses propres barrières psychologiques.

Ne pas sous-estimer les prérequis d’un mouvement :

En effet, certains crossfitteurs ignorent à quel point une bonne mobilité, de la souplesse et une stabilité confirmée peuvent aider pour mieux exécuter de nouveaux mouvements, notamment les diverses variantes des lifts.
Et puisqu’à chaque mouvement ses prérequis, votre coach saura sûrement vous guider pour choisir les mouvements les mieux adaptés à vos compétences et vous conseiller pour développer certaines aptitudes nécessaires à de nouveaux mouvements.

Une bonne posture fait la différence :

posture crossfit
Les mouvements complexes et composés, notamment les soulevés (lift), nécessitent un positionnement et des postures parfaites à chaque étape pour, d’une part, être bien exécutés et, d’autre part, éviter les blessures qui peuvent impacter irréversiblement des parties très sensibles du corps comme le dos, les lombaires, les épaules ou encore les genoux.
En effet, un simple clean pourrait devenir insurmontable et irréalisable pour certaines personnes à cause d’une mauvaise posture qui leur déclenche des douleurs, des crampes ou un blocage.

Se focaliser sur les parties les plus difficiles d’un mouvement :

Refaire encore et encore la ou les parties les plus difficiles et les plus critiques d’un mouvement amènerait à une bonne maitrise de l’étape et une meilleure facilité pour exécuter le mouvement en sa globalité. Par exemple, maitriser le départ d’un snatch est primordial pour réussir à compléter l’exercice.
Et surtout ne jamais jamais jamais abandonner !

À lire aussi :  5 exercices pour mettre au défi vos biceps !

Suivez nous :

Suivez-nous sur :

Mon panier