Des œufs oui, mais lesquels acheter ?

Si on grossit un peu le trait, acheter des œufs consistait autrefois à simplement choisir la plus belle boîte ou le nombre que l’on voulait. Mais les choses ont changé !

Le problème avec les Œufs

En vous arrêtant devant le rayon des œufs de votre épicerie, vous verrez des œufs fermiers, des œufs biologiques fermiers, des œufs « sans cage », des œufs enrichis en oméga-3, des œufs sans antibiotiques, des œufs élevés au pâturage et plus encore. Confus ? Quelque chose vous dit que vous devriez éviter les gros œufs bon marché, alors vous optez pour les œufs de gamme moyenne parce qu’ils semblent offrir quelque chose de plus, mais vous ne savez pas vraiment quoi.

Mais est-ce suffisant ?

Devriez-vous dépenser beaucoup d’argent pour des œufs certifiés biologiques, élevés en plein air, sans antibiotiques, etc. ? Quel casse-tête ! Allons au fond des choses et arrêtons cette confusion. Que signifient vraiment ces étiquettes ? Et est-ce vraiment important pour vous ? Vous allez sûrement me détester pour cette réponse, mais ça dépend ! Cela dépend de vos priorités et de votre lieu de résidence : les États-Unis par rapport au Canada ou à la France, par exemple.

Voici trois choses à prendre en considération :

Directive 1: le bonheur des poules

Aux États-Unis, la majorité des poules pondeuses vivent dans des quartiers étroits, dans des cages à peine assez grandes pour qu’elles puissent étirer complètement leurs ailes. Donc, si cela vous affecte, les œufs « sans cage » sont probablement faits pour vous, car au moins vous serez rassuré que les poules ont eu assez d’espace pour vivre. Cependant, cela ne signifie pas grand-chose. Les œufs élevés en plein air ont à peu près la même histoire. Les poules sortent dehors, courent et font leurs activités naturelles de poule.

Au Canada et en France, en revanche, il existe différentes conditions de vie pour les poules :

  1. Abris conventionnels – Les poules vivent en petits groupes dans des cages. Comme aux États-Unis, c’est la méthode la plus couramment utilisée par les producteurs d’œufs. En fait, jusqu’à 90 % des œufs du Canada sont produits de cette façon dans des cages.
  2. « Abri amélioré » – Les poules vivent dans des cages de différentes tailles et elles peuvent pondre leurs œufs dans une zone de nidification avec un accès facile à la nourriture et à l’eau.
  3. Élevage en liberté – Les poules errent un peu plus librement, mais sont toujours gardées dans un espace confiné. Elles ont également des zones de litière et des zones de nidification pour la ponte.
  4. Élevage en plein air – Similaire à l’élevage en liberté, sauf que les poules ont également accès à un espace extérieur, en fonction de la météo.

Directive 2 : votre propre santé

On vous a dit que vous avez besoin de plus d’acides gras oméga-3, car cela améliore la récupération musculaire, le combat contre les inflammations, réduit les maladies cardiaques, etc. Si vous ne mangez pas beaucoup de poisson et que vous détestez les rots et l’haleine que vous avez après avoir pris un complément d’huile de poisson, les œufs oméga-3 sont faits pour vous. Ces œufs ont été enrichis en acides gras oméga-3 (principalement du DHA) et sont plus digestes. Si les produits sans OGM par exemple sont votre priorité, optez alors pour les œufs biologiques – c’est exactement ce que cette désignation signifie.

La vraie norme à suivre

L’inconvénient de toutes les étiquettes ci-dessus (sans cage, en liberté, au sol, oméga-3, biologique et d’élevage) est qu’il existe encore de nombreuses informations qui sont inconnues ou peu précises, notamment avec quoi les poules ont été nourries. Ainsi, la norme d’or, pour ainsi dire, est de regarder qu’ils ont bien été certifiés comme bio par un label garanti, comme Ecocert, par exemple. En France, voici comment vous pouvez vous repérez avec les différentes sortes d’œufs :

L’œuf de la ferme

Le meilleur conseil qu’un ami m’a, un jour, donné est d’aller vers les agriculteurs locaux (j’en ai trouvé un au marché) et d’acheter les œufs directement à la ferme. Même si la plupart des poules sont logées dans des cages, il y en a beaucoup qui ne le sont pas, et si vous êtes fan d’œufs et que vous en consommez 4 par jour comme moi, cela vaut la peine d’investir du temps et un peu d’argent pour trouver un producteur qui partage vos convictions et respecte ses animaux. Et qui les nourrit bien !

Par Emily Beers – Source : BreakingMuscle.com