Est-ce que la pratique du CrossFit ®* devient plus facile avec le temps?

En tant que coach de CrossFit ®*, une des questions les plus fréquentes que l’on me pose, notamment par ceux qui terminent les cours de base, est est-ce que la pratique du CrossFit ®* devient plus facile avec le temps? Cette question me fait toujours penser à celles de mes enfants: « Papa, est-ce que je serai capable de soulever ça ou est-ce que je pourrai lacer mes chaussures moi-même lorsque je serai plus grand? »

Je me suis posé cette question des millions de fois donc je les comprends (les crossfitteuses et crossfitteurs débutants). La plupart d’entre nous veulent intrinsèquement atteindre une zone de confort dans leur vie. Le paradoxe est que nous voulons être également bousculés et interpellés. À un moment donné, soit à cause de l’ennui, la curiosité ou la volonté d’être compétitif, nous ressentons le besoin de s’aventurer hors des sentiers battus (la routine).

Une crossfitteuse en plein WOD lors d'une competition

La plupart d’entre nous ont conscience que grandir implique de tomber de notre bicyclette et de s’érafler le genou puis de remonter sur notre vélo encore et encore jusqu’à ce qu’un déclic se produise. Malgré la douleur et la peur, il a une attraction forte qui nous pousse à grandir. Avant de commencer la pratique du CrossFit ®*, la plupart d’entre nous étaient dans une « salle de gym confortable » et n’en sortaient qu’occasionnellement. Le CrossFit ®* offre un environnement sain pour dépasser la peur, l’anxiété tout en luttant au côté d’autres crossfitteurs qui savent exactement ce que vous ressentez.

Si nous grattons un peu plus la question existentielle du jour, nous avons une excellente occasion de préciser nos attentes, parler des idées fausses et de les mettre en place pour réussir. Voici ce qui se cache vraiment sous cette question:

1. Combien de temps me faudra-t-il pour entrevoir les résultats désirés?

Ce serait bien si tout ce que nous avions à faire était de suivre une formule prévisible du style A+B=C. Mais cela marche rarement comme ça. Les résultats ne sont pas toujours prévisibles et il y a beaucoup de facteurs individuels qui entrent en jeu. Si nous nous focalisons uniquement sur les résultats, nous allons créer pour nos athlètes un environnement fait de frustration et de déception. En aidant nos athlètes à déplacer leur attention sur le processus, nous leur permettons de prendre du plaisir dans leur développement personnel.

Cette méthode a pour avantage d’expérimenter l’échec sans pour autant se voir comme une personne qui échoue dans tout ce qu’elle entreprend. Il a définitivement un moment et un endroit pour fixer des objectifs spécifiques – un nombre à atteindre, un certain poids à soulever ou un temps imparti pour un workout -, mais construire une base solide avec des mouvements de qualité et une nutrition adaptée est ce qui leur permettra d’atteindre ses objectifs.

Une crossfitteuse pratique la frappe sur pneu

À la base, se concentrer sur la régularité des entraînements et la volonté d’apprendre est un combo gagnant.  Faites confiance au processus et laissez les résultats venir naturellement.

2. À quoi vont ressembler mon développement et mes succès?

Dans le pays des arcs-en-ciel et des licornes, notre développement ressemblerait à une progression linéaire parfaite où vous ne vous compareriez jamais aux autres tout en enchaînement les workout les uns après les autres.

Dans la réalité, il y aura des sommets et des vallées. Parfois, vous êtes au sommet et tout ce que vous touchez se transforme en un PR. Et parfois, vous vous égarez dans la vallée sans pouvoir progresser pendant quatre mois. Embrassez à la fois les sommets et les vallées, et ne laissez pas la performance contrôler vos émotions.

Apprenez à vous sentir bien, quel que soit le résultat. Croyez-le ou non, vous ne serez pas toujours très heureux d’aller à la box. Continuez à vous y rendre régulièrement et à produire les efforts nécessaires, que le cœur vous en dise ou non. Vous arriverez à mieux comprendre ce qui se passe lorsque vous êtes dans un jour sans et que tout semble être contre vous (fatigue, douleur) et que par magie, vous arrivez comme même à établir un nouveau PR.

En résumé, la pratique du CrossFit ®* devient plus facile avec le temps. Lorsque vous avez atteint ce seuil, vous rajouterez du poids, de la vitesse et vous continuerez à venir vous entraîner même lors d’un jour sans.

Faites confiance au processus et maintenez la cadence.

Traduit de l’anglais depuis l’article de Frank Bodnar pour Tabata Times.

Crédits photo: wikimedia.org, flickr.com