Les avantages du BOX SQUAT

Les sports extrêmes exigent un entrainement très rude. Plusieurs techniques d’entrainement peuvent être utilisées, parmi lesquelles figure en bonne place la Box Squat.

Cette dernière est une technique très efficace et moins traumatisante qui ne nuit pas à la colonne vertébrale. Il est différent du squat normal en ce sens que vous n’utilisez pas 500 kg, aucun écrasement sur la box, aucun besoin de genouillère, combinaison ou sangles.

Comment se pratique le Box Squat

box squat crossfit

2 reps pour une série de 8, avec des repos de très courte durée. Ce qui permet d’obtenir un report de plus de 100 kg que lors d’un squat normal et régulier.

Une fois l’abdomen rempli d’air et poussé contre la ceinture, on pousse les genoux vers l’extérieur. Le dos reste bien gainé arqué vers l’arrière. On s’accroupit en arrière de manière à être bien assis sur la box. On descend ensuite progressivement, puis on recule de quelques centimètres tout en touchant la box avec les fesses. L’objectif ici est de rester hyper tendu, en ouvrant l’angle habituel formé par le pied et le tibia.

Chacun des muscles doit rester contracté, à l’exception des fléchisseurs de la hanche. Juste avant l’explosif, on se dégage très rapidement. Beaucoup d’énergie et de force sont exigées lors des mouvements de départ, et la remonté est explosive.

Les avantages du Box Squat

Avantages box squat crossfit

Pratiquer le Box Squat est très avantageux, à condition de respecter chacune des étapes. Pour une meilleure exécution, on peut se faire assister, tout en veillant à bien descendre vers l’arrière. L’ouverture totale de l’angle pied et tibia et la contraction, facilitent une remontée explosive. En voici quelques avantages :

  • La récupération est importante, car on peut s’entrainer plus souvent avec un box squat qu’avec des squats classiques.
  • Les tibias sont gardés ouverts et perpendiculaires, or cette posture est très peu probable avec un squat classique. Avec le Box Squat, on va au-delà de la ligne imaginaire qui part de la cheville au genou. Le Box Squat met une pression sur les muscles tels que les fessiers, les hanches, les ischios, les stabilisateurs arrières ainsi que le bas du dos.
  • La mise en parallèle est automatique lorsque l’on valide la hauteur requise. Dans les compétions, il n’y pas souvent de miroir. Alors en travaillant avec un Box, on arrive à intégrer mentalement la bonne hauteur.
  • Le box squat permet d’enseigner la technique parfaite pour s’accroupir correctement en s’assurant que l’athlète s’assoit complètement lors de la descente, plutôt que de simplement descendre et rebondir pour remonter. Cet élan, même s’il est plus ou moins explosif, diminuera l’efficacité du box squat et annulera le gainage des muscles.