Les rolling dips : un nouveau challenge pour gagner en force et en mobilité !

Deux barres parallèles posées sur un support stable suffisent pour pratiquer les dips. En effet, les dips s’exécutent en se positionnant entre deux barres parallèles et en levant son corps par la force des bras, les cuisses collées, les genoux fléchis à 90° pour ne pas toucher le sol et les fessiers serrés pour une posture bien droite.

Mais les rolling dips sont une nouvelle façon stimulante de faire des dips qui vous aidera à bouger comme un gymnaste.

Souvent dénommé russian dips, cet exercice est parfait pour tout CrossFitter qui veut progresser en muscle-up. Contrairement aux dips traditionnels où il suffit de monter et descendre entre les barres, les rolling dips exigent que vous passiez d’une phase où vous êtes accoudé aux barres à une phase où votre corps est totalement au-dessus de celles-ci.

Zoom sur les rolling dips

Pour cet exercice assez exigent, il est conseillé de commencer par un échauffement rigoureux des épaules ainsi que plusieurs répétitions de dips traditionnels tout en veillant à aller le plus bas possible vers le sol et de remonter le maximum. Bien qu’ils semblent relativement faciles, faire un cycle complet en passant d’une position où les avant-bras sont parallèles aux barres à une autre où ils sont perpendiculaires à celles-ci (et vice versa) n’est pas du tout facile.

Pour bien débuter, commencez votre première série au plus haut et essayez de descendre en rapprochant les avant-bras des barres. Progressez de 10-20 degrés de plus sur chaque répétition.

Cela peut également être effectué entre deux bancs surélevés ou des boîtes empilées, ce qui est beaucoup plus confortable lorsque vous commencez. Cela vous donne également la possibilité de progresser avec plus de stabilité et un appui plus large pour les mains et les bras.

Enfin, il est conseillé de commencer avec une prise large (barres plus éloignées) avant de resserrer pour arriver à la position classique des dips.