Stratégies pour lutter contre le manque de confiance en soi en haltérophilie (Partie 2)

Par Matt Foreman

Pour lire la partie 1 de cet article, cliquez ici !

Voici quelques-unes des stratégies que vous pouvez adopter pour dépasser les situations d’échec et éviter d’être freiné par la démotivation et le manque de confiance en soi :

1) Tenir un journal de votre entraînement est précieux pour plusieurs raisons. Lorsque vous passez par une mauvaise séance d’entraînement et des moments difficiles, vous pouvez revenir à votre journal et regarder les anciens scores que vous avez réalisés il y a un an ou deux. Vous trouverez sûrement des situations où vous avez rencontré des difficultés… mais que vous avez su outrepasser. Ces situations sont fréquentes dans l’haltérophilie. C’est pour cela que, lorsque vous vivez ce genre de situations, je vous conseille de revenir en arrière afin de prendre conscience de toutes vos réalisations. Il est important de reconstruire la confiance en soi en prenant conscience de tout ce qu’on a déjà fait et surtout du fait qu’on a survécu et vaincu plusieurs workouts complexes et désespérants.

2) Interagir régulièrement avec des haltérophiles qui ont plus d’expérience et de succès que vous. Demandez-leur s’ils ont rencontré les mêmes obstacles que vous. Personnellement, cela m’a toujours rassuré de savoir que même les meilleurs athlètes avaient lutté dans leur carrière, tout comme moi. Je pense que cela vous donne un coup de pouce mental pour accepter vos difficultés et votre situation. En effet, quand vous rencontrez une difficulté dans vos workouts, vous pouvez très vite vous persuader que vous ne pourrez jamais la surmonter. Vos idées deviennent noires et votre volonté de vous battre s’atténue. En discutant avec des athlètes de haut niveau, vous verrez que malgré toutes les situations difficiles qu’ils ont vécues, ils ont pu devenir des Champions. Cela signifie qu’il y a toujours de l’espoir pour vous aussi.

3) Éloignez votre esprit de l’haltérophilie lorsque vous quittez la box. Rentrez chez vous, regardez vos séries, films et émissions de télé préférés, amusez-vous avec votre famille et vos amis et faites des choses qui dessinent un sourire sur votre visage et vous détournent de votre entraînement intense et complexe. Bien entendu, il n’est pas question d’oublier votre hygiène de vie et votre régime alimentaire pour faire des folies pendant des jours. Il suffit de trouver de petites astuces pour vous amuser et aérer votre esprit afin de lui éviter de se focaliser sur les lifts manqués et les petits échecs de l’haltérophilie.

Pire que la petite amie la plus folle ou le petit ami idiot que vous avez déjà eu, l’haltérophilie peut chambouler votre vie et vous mettre les nerfs à vif. Mais faites-vous une faveur et regardez une vidéo d’une séance d’haltérophilie. Vous y verrez ces haltérophiles qui sont là à tenter leur troisième essai et sautent en criant de joie lorsqu’ils réussissent enfin à effectuer leur mouvement. Vous savez pourquoi ils sont si heureux ? C’est parce qu’ils se sont battus physiquement et mentalement pour arriver à ce résultat, le même combat dont nous avons parlé dans cet article… et ils l’ont remporté ! Ils l’ont fait. Ils ont battu les doutes et les peurs et ils ont soulevé le poids qu’ils visaient. Regardez toutes les compétitions d’haltérophilie et vous verrez cela se produire constamment. Alors, pourquoi pas vous ? ! Ne reculez jamais face à vos doutes, travaillez dur et allez de l’avant !

Source : CatalystAthletics.com