5 villes en dehors des USA qui pourraient accueillir les futurs CrossFit ®* Games

Ce n’est un secret pour personne, CrossFit ®* veut délocaliser les Games dès 2023. Ils n’auront donc plus lieux à Madison. Mais vont-ils quitter les USA ?

Nous vous en avions déjà parlé en fin d’année dernière, les CrossFit ®* Games risquent de changer de lieu en 2023, et nous vous faisions découvrir les 3 villes potentielles qui pourraient les accueillir. Austin et Denver seraient les mieux placées. Mais Eric Roza pourrait vouloir bouleverser les choses pour exploiter les marchés émergents dans le monde entier. Quoi de mieux que d’y amener les Games ?

Crédit : CrossFit ®*

Ok, la pandémie est encore là et ce n’est peut-être pas pour tout de suite, mais nos confrères de Morning Chalk Up se sont amusés à voir où les CrossFit ®* Games pourraient potentiellement atterrir. Voici ce que ça donne :

Reykjavík en Islande

« C’est une évidence étant donné l’ancrage du sport en Islande et la myriade de compétiteurs d’élite qui en sont issus. Sara Sigmundsdóttir, Björgvin Karl Guðmundsson, Annie Thorisdottir, Katrin Davidsdottir, la liste est longue. Les Islandais aiment aussi leurs événements sportifs, et cette nation sportive, qui compte environ 330 000 habitants, se surpasse régulièrement dans un certain nombre de disciplines, dont le football, le basket-ball et le handball. Reykjavik pourrait être une bonne carte à jouer pendant cette pandémie, car c’est un petit pays construit pour la distanciation sociale, situé au milieu d’un océan. Le climat du mois d’août permettrait de ne pas avoir froid et la ville dispose d’un certain nombre de sites appropriés pour accueillir les Games, notamment le Laugardalshöll, un site polyvalent situé en plein cœur de la ville.« 

Sao Paolo au Brésil

« Le Brésil étant le plus grand marché de CrossFit ®* en dehors des États-Unis, ce choix semble facile, du moins sur le papier. Cependant, le Brésil est un pays pauvre et le Covid-19 y règne en maître depuis le début de la pandémie. Les sites ne manquent pas et ce serait une sacrée fête, c’est sûr. Selon les rapports, le sport a pris pied à Sao Paolo en 2009 lorsque Joel Fridman a ouvert une box, et Roza a déclaré que le Brésil est sa première cible en termes de lancement d’une nouvelle ère et de la poussée internationale de CrossFit ®*. Les Brésiliens se rallieront à l’événement, c’est certain, et nous commençons déjà à voir des athlètes émerger du pays avec de fortes ambitions comme Guilherme Malheiros, 22 ans. »

Londres au Royaume-Uni

« Une autre valeur sûre dans un avenir proche est la première ville internationale du monde, où le CrossFit ®* commence à prendre de l’ampleur. CrossFit peut également s’appuyer sur WIT Fitness, la marque britannique ayant été l’une des premières à adopter le sport en matière d’habillement. Le CrossFit ®* est en plein essor au Royaume-Uni, et ce n’est qu’une question de temps avant que les Britanniques ne deviennent une force à part entière dans ce sport. Sam Briggs a montré la voie, et des athlètes comme Zack George et Joshua Al-Chamaa aident le sport à atteindre de nouveaux sommets en matière de star power. »

Séoul en Corée du Sud

« La Corée du Sud est un autre point d’ancrage international intéressant en dehors de l’Amérique du Nord. Selon la carte des affiliés de CrossFit ®*, cette petite nation asiatique compte près de 200 boxs. Séoul, étant l’une des plus grandes villes du monde, présente trop de problèmes la pandémie, cependant, les Sud-Coréens ont clairement déjà attrapé la fièvre CrossFit ®*. Choi Seung-yeon a fait sensation aux NOBULL CrossFit ®* Games de 2021, terminant 34ème à seulement 22 ans. Il y a de fortes chances qu’il y en ait d’autres comme elle dans un avenir proche, car le pays adopte pleinement ce sport et devient la nation phare de l’Asie. »

Sydney en Australie

« L’Australie présente une autre grande opportunité pour CrossFit ®* de se développer mondialement. Le sport a un pied dans cette nation insulaire et un certain nombre d’athlètes de haut niveau en sont originaires, notamment Tia-Clair Toomey, cinq fois championne en titre. Les restrictions fortes liées à la pandémie signifient que les Games n’auront probablement pas lieu de sitôt là-bas, et les défis logistiques pour de nombreux athlètes nord-américains et européens peuvent rendre cette compétition un peu difficile d’accès, mais il est indéniable que l’Australie est un marché clé pour CrossFit ®* à l’avenir. Les Australiens adorent le sport et le climat serait un atout séduisant pour CrossFit ®*. Que diriez-vous d’un événement de surf au large de la côte ?« 

Comme vous pouvez le voir, Morning Chalk Up ne mentionne malheureusement pas Paris dans ses prédictions ,mais on peut y croire quand même avec les French Throwdown qui ont atteint une renommée mondiale et le marché français étant très important pour CrossFit ®*. Ce serait une bonne nouvelle, non ? 😉