Comment travailler les groupes musculaires souvent négligés ?

Girls Gone Strong

La plupart des adeptes des salles de sport se concentrent souvent sur les parties du corps les plus importantes, comme les biceps, la poitrine, les abdominaux et les cuisses, car ces zones affichent plus vite les résultats de l’entraînement acharné du sportif. Mais alors que nous continuons à muscler ces zones, certains groupes musculaires sont négligés, ce qui peut entraîner un volume déséquilibré et parfois même des douleurs musculaires. Pour avoir une silhouette harmonieuse et réduire les risques de blessure, il est important de connaître les groupes musculaires qui sont souvent négligés en salle de sport et de savoir comment les muscler pour obtenir de meilleurs résultats.

LE SERRATUS ANTERIOR (muscle dentelé antérieur)

Les muscles serratus anterior vous permettent d’augmenter la portée de vos bras pour aller plus loin que la normale. Ils jouent également un rôle important dans la prévention des douleurs au cou et des blessures à l’épaule. Si ces muscles sont faibles, cela peut entraîner une bursite sous-acromiale ou une déchirure de la coiffe des rotateurs. Après avoir effectué des exercices de posture pour soulager les douleurs et l’inconfort au niveau du cou, comme la flexion du menton ou l’inclinaison latérale du cou, entraînez votre serratus anterior en faisant des planches basses sur vos avant-bras. Tout en maintenant la position de la planche, écartez les omoplates tout en gardant la colonne vertébrale droite, puis rapprochez les omoplates. Faites huit répétitions de ce mouvement.

LES POIGNETS ET LES AVANT-BRAS

Un rappel spécialement pour faire des exercices pour renforcer les poignets et les avant-bras peut sembler stupide, mais muscler ces zones peut devenir un atout considérable si vous voulez réussir un clean and jerk ou un deadlift. Cela peut également aider à prévenir les douleurs au coude ou de l’épaule, un problème courant chez de nombreux athlètes CrossFit ®* . Essayez de faire des flexions de poignets avec les paumes vers le haut et les paumes vers le bas, ainsi que des tractions. Vous pouvez également saisir une barre de traction et la tenir aussi longtemps que possible, en veillant à ce que vos coudes soient légèrement pliés pendant cet entraînement.

LES MOLLETS

Faire beaucoup d’exercices pour muscler vos cuisses ne sert à rien si vous ne travaillez pas aussi vos mollets. Si vous négligez vos mollets, vous risquez d’avoir des jambes minces ou des « jambes de poulet », que nous voyons chez plusieurs sportifs, même les plus acharnés. Avoir des mollets forts peut vous aider à stabiliser vos genoux lorsque vous faites des exercices à fort impact et cela augmente aussi la puissance de vos sauts. Pour muscler vos mollets, faites 12 répétitions d’élévation de mollets (calf raises) et veillez à étirer vos mollets tout au long de la journée.

La musculation des parties les moins visibles de votre corps peut vous permettre d’améliorer votre apparence physique et prévenir certaines douleurs fréquentes. Essayez ces exercices pour travailler ces groupes de muscles souvent négligés afin de rester en forme, en bonne santé et loin des blessures.

Source : TheRXreview.com