Elle bat le record du monde du maximum de burpees en 12 heures !

La Canadienne Sara Prodanos, professeur d’EPS au lycée, affectionne tout particulièrement les burpees et leur signification : se relever après une chute.

La jeune femme a donc décidé de faire une tentative de record du monde Guinness du maximum de burpees en 12 heures.

La mise en place du record

Les burpees sont déjà un exploit, mais Sara explique que toute la partie logistique de la mise en place du record était tout aussi éprouvante.

« Il faut postuler. Vous devez envoyer une lettre de motivation et un CV, et il faut trois mois à (Guinness World Records) pour vous répondre, et ce sont juste eux qui disent « oui, vous pouvez essayer ça » », a-t-elle déclaré. L’organisation exige également des témoins, ce doit être des connaissances, mais pas des amis. De plus, filmer pendant 12 heures est une demande difficile, qui a obligé Prodanos à louer du matériel.

Après avoir résolu tout ceci, Sara était prête. Elle s’est longuement et durement entraîné avec des longues séries de courses et de burpees, et même avec des burpees lestés. Sa tentative de record a commencé le 11 décembre 2021 à 9 heures du matin. 12 heures plus tard, à 21 heures, Sara est tombée au sol, fatiguée, émue et reconnaissante.

Résultat : la Canadienne a réalisé 5 056 burpees en 12 heures.

Elle explique que ce qui l’a aidée à traverser l’entraînement, c’est la collecte de fonds qu’elle avait lancée en même temps que sa tentative et qui lui a permis de recueillir plus de 10 000 $ pour le Centre de toxicomanie et de santé mentale de Toronto. 

La blessure

Sara a perdu 4 kilos (9 pounds). Une fois refroidie, elle s’est sentie complètement fatiguée et a dû être transportée jusqu’à sa voiture. Ses mains étaient couvertes d’ampoules, son corps était douloureux et ses genoux et ses orteils pleins de bleus après avoir heurté le sol à plusieurs reprises.

Mais ce n’est pas tout. Prodanos dit qu’elle a eu un brouillard cérébral pendant des mois et qu’elle se demandait régulièrement si elle devait ou non conduire. De plus, elle a eu du mal à retrouver sa motivation pour aller s’entraîner.

« Je voulais juste me sentir à nouveau moi-même, j’étais la reine Burpee, mais je ne voulais plus jamais les refaire », a-t-elle déclaré.

Ce n’est qu’au printemps 2022 qu’elle a retrouvé son rythme de sport lorsqu’elle a rejoint une salle de CrossFit ®*. Malgré les nombreuses difficultés que Sara a rencontrées avant, pendant et après sa tentative de record du monde, elle est reconnaissante d’avoir poursuivi et atteint son objectif.

Chapeau !

À lire aussi : Tom George bat le record du monde du 5 000 mètres au rameur !