La récupération active ou la différence entre un jour de repos et un jour de récupération

Addicts des 30 Days challenges? Dévoué(e) des salles de sport? Ou tout simplement prudent avec sa santé, qu’importe votre rythme ou l’intensité de votre activité physique, il vous faudra nécessairement prévoir des temps de repos plus ou moins longs dépendant de votre profil et de votre activité.

La récupération active, pourquoi ?

Malgré ce que l’on peut bien croire, la pratique d’une activité physique, surtout intense, peut avoir de très graves répercussions sur votre métabolisme sur le long terme au-delà d’une simple accumulation de lactate.

Lorsqu’on fait du sport, l’organisme est perturbé et il faudra donc veiller à récupérer l’état avant l’effort. À force de mouvements vous perdrez de l’eau et votre température corporelle changera. Par ailleurs, vous éliminerez des toxines et votre rythme cardiaque sera dérégulé. Les conséquences qui se présentent ainsi suite à l’entraînement sont à prendre très au sérieux.

Vous pouvez éventuellement déchirer vos muscles, épuiser vos ressources énergétiques, modifier votre homéostasie et déséquilibrer votre balance électrolytique. Il faudra donc prendre en compte un temps de repos approprié et efficace contre ces désagréments.

Comment récupère-t-on activement?

Cela peut sembler paradoxal mais la récupération active inclue aussi une phase passive puisque certaines hormones et toxines ne sont libérées que durant le sommeil. Bien dormir est essentiel pour permettre au corps de se rétablir complètement sans être en alerte et donc en focalisant tout l’oxygène sur les parties de l’organisme qui en ont le plus besoin. La récupération est active durant l’entraînement.

Il s’agit de la phase qui suit l’entraînement intense, pendant laquelle on procède à un certain relâchement après une forte intensité de travail. Il n’est pas question de faire une pause, de s’immobiliser ou de marcher lentement; on parlerait alors de récupération passive.

La récupération active consiste en une activité légère comme une course de faible intensité alliée à des mouvements variés comme lors d’un échauffement. Il faut donc continuer à mobiliser son organisme pour maintenir un bon niveau de métabolisme aérobie (combinaison de mouvements permettant une bonne oxygénation des muscles) et d’éliminer plus facilement l’acide lactique au lieu de le supporter comme dans le cas de l’anaérobie.

L’importance du repos

jour de repos crossfit

Selon les spécialistes, le minimum requis entre deux séances de travail sur le même muscle est de 48 heures afin d’éviter toute blessure. Par ailleurs négliger le repos et la récupération après la surcompensation risque de d’entraîner l’effet inverse puisque le corps ne produira plus de masse musculaire ce qui serait contre-productif.

Il faut donc veiller à ne pas limiter la récupération au risque de vider encore plus ses réserves énergétiques. Au-delà, s’entraîner sur des muscles qui n’ont pas achevé un correct temps de repos engendrera des lésions qui peuvent vous aliter pour plusieurs semaines… Cependant, définir un temps de repos parfait est pratiquement impossible puisque chaque individu évolue dans un environnement spécifique, possède un profil particulier et suit un entraînement différent.

Il faut donc retenir que malgré toutes ces différences, un point commun est essentiel est reste celui du temps de repos, spécialement durant le sommeil puisque l’hormone de croissance permettant la prise de masse musculaire est libérée durant les 3 premières heures.

Retenez donc que durant la pratique sportive comme durant le sommeil, il existe une phase de récupération. Durant votre entraînement, pensez à ne pas brusquement arrêter de bouger pour éviter un choc corporel de même, évitez de forcer l’intensité au point de traumatiser votre corps qui pourrait réagir par des lésions physiques entre autres blessures graves.

Optez pour un ralentissement progressif de l’activité physique pendant l’entraînement et à bien dormir pour libérer l’hormone de croissance. Mais surtout, n’oubliez pas de vous hydrater correctement car l’eau aussi joué son rôle dans l’oxygénation des muscles.