Logo wodnews

La respiration nasale : quels bienfaits pendant une séance ?

Par Chloé - Le 17 octobre 2023

Respiration nasale
Crédit : Pekic

Si vous êtes constamment en quête de performance, vous allez sûrement aimer cette technique.

La respiration est un élément essentiel à prendre en compte dans le sport. Il existe une technique, appelée “respiration nasale”, qui consiste, comme son nom l’indique, à inspirer et expirer par le nez plutôt que par la bouche pendant l’effort. 

Dans cet article, nous explorerons pourquoi la respiration nasale peut être bénéfique pendant vos séances de sport et comment la pratiquer.

La respiration nasale est un choix judicieux pour les athlètes qui cherchent à optimiser leur performance. Découvrez les bienfaits :

1. Amélioration de l’oxygénation

L’un des avantages les plus importants de la respiration nasale est son potentiel à améliorer l’oxygénation des muscles et des tissus. La pratique de la respiration nasale augmente votre tolérance à des niveaux plus élevés de CO2. Plus votre tolérance au CO2 est élevée, mieux l’oxygène sera acheminé vers vos muscles en activité, ce qui se traduit par une endurance accrue.

2. Réduction du stress

La respiration nasale est également liée à une réduction du stress et de l’anxiété. Lorsque vous respirez par le nez, vous activez le système nerveux parasympathique, responsable de la relaxation et de la récupération. Cela peut vous aider à vous concentrer pendant vos séances d’entraînement. Ainsi, la respiration nasale vise principalement à se connecter à la réponse parasympathique afin de favoriser la capacité à rester calme tout en imposant un stress au corps. 

3. Contrôle de l’intensité

La respiration nasale peut servir de guide pour le contrôle de l’intensité de l’effort. Si vous pouvez maintenir une respiration régulière par le nez pendant l’exercice, cela peut être un indicateur que votre rythme cardiaque est dans une plage appropriée pour votre objectif d’entraînement. Cela vous aide à éviter de pousser trop fort et à mieux gérer vos efforts.

Même si vous pensez que vous irez plus vite en respirant par la bouche, concentrez-vous à respirer par le nez. L’objectif n’est pas d’améliorer ses performances maintenant mais plus tard. Si vous êtes assidus, vous verrez un réel changement.

Comment bien s’échauffer avant de pratiquer la respiration nasale ?

Il est essentiel de connecter votre respiration à votre diaphragme avant votre séance. Avant de faire des squats vous ajuster votre échauffement en conséquence ? Il en va de même pour la respiration nasale. Effectuez une respiration diaphragmatique complète avant d’augmenter l’intensité pendant l’exercice. 

Allongez-vous sur le dos, les pieds à plat contre un mur, les hanches et les genoux pliés à 90 degrés. Une main sur la poitrine, une main sous le nombril. Inspirez longuement par le nez. Essayez de vous concentrer sur le mouvement de la main sur le nombril plutôt que sur celui de la main sur la poitrine. Sentez le bas de votre ventre gonfler vers le haut et vers le sol de manière égale. 

Vous pouvez démarrer votre wod ! Les premières fois, évitez les charges trop lourdes ou les mouvements trop techniques pour ne vous concentrer que sur votre respiration. Privilégiez le rameur, l’assault bike, le farmer carry ou encore le kettlebell swing. Privilégiez des séances aussi longues, plus de 15 minutes pour voir de réels effets. Vous pouvez vous tester sur l’un de ces 3 wods à l’echo bike.

Trouvez votre rythme de respiration. Commencez par exemple par inspirer pendant 2 secondes puis expirer pendant 2 secondes. Puis trouvez un rythme qui convient.

La respiration nasale est une technique simple mais qui demande de la concentration afin d’améliorer votre entraînement et votre performance sportive. Elle offre de nombreux avantages.

Pour d’autres astuces, testez ces 5 exercices de respiration.

Alors, la prochaine fois, essayez !

crossfit elie margerin vs laura mugnier

À lire aussi :  L'annonce de l'Open Workout 16.1 en direct de Norcal CrossFit ®*

Suivez nous :

Suivez-nous sur :

Mon panier