Logo wodnews

Les avantages du CrossFit ®* chez un sénior

Par Chloé - Le 13 juillet 2023

« Il n’est jamais trop tard pour commencer.”

« L’âge n’est qu’un chiffre.”

Ces vieux adages (sans jeu de mots) circulent beaucoup dans le milieu de la remise en forme. Bien qu’il s’agisse souvent d’une source d’inspiration, ils peuvent avoir une grande part de vérité, d’un point de vue scientifique. En effet, pour améliorer la santé physique et mentale, l’espérance et la qualité de vie, le sport est peut-être l’un des meilleurs moyens d’y parvenir.

Alors, comment et pourquoi le CrossFit®* peut-il être une option de remise en forme intéressante chez les personnes âgées de plus de 60 ans ?

Le fitness fonctionnel est une combinaison d’entraînement qui incorpore des mouvements proches de ceux qu’une personne effectuerait dans sa vie quotidienne. Il peut s’agir de squats, de fentes, de sauts, de mouvements de traction et de cardio (course à pied, vélo, etc.). Le CrossFit®* ajoute l’haltérophilie olympique (arraché et épaulé-jeté), l’haltérophilie de force (deadlift, back et front squat), les mouvements explosifs (avec des médecine-balls, des kettlebells …), la gymnastique et certains mouvements spécialisés tels que les montées de corde, le rameur …

Les bienfaits potentiels pour la santé sont nombreux, c’est pourquoi nous allons nous pencher sur 5 raisons de pratiquer du CrossFit®* chez athlètes de plus de 60 ans.

Découvrez Annie, 93 ans qui pratique du CrossFit®* !

1- Longévité

L’un des plus grands avantages du CrossFit®* est l’amélioration de l’espérance de vie tout en maintenant ou en améliorant les capacités physiques. Les preuves des corrélations entre l’entraînement d’endurance, l’entraînement par intervalles à haute intensité, l’entraînement fonctionnel à haute intensité et la longévité sont assez nombreuses.

Une étude publiée dans le Journal of Aging Research a déterminé que les sujets physiquement actifs avaient une espérance de vie supérieure de plus de 7 ans.

Une étude réalisée en 2013 dans la revue Population Health Management reconnaît qu’il existe un besoin crucial de programmes destinés aux personnes âgées pour améliorer leur santé, préserver et prolonger leurs capacités fonctionnelles. 

2- Amélioration de la condition physique

L’entraînement progressif chez les personnes âgées est un moyen efficace de réduire la sarcopénie (phénomène de réduction de la masse et de la force musculaire lié à l’âge) et de conserver la fonction motrice, même à des intensités plus élevées, selon une étude publiée en 2011 dans le Deutsches Arzteblatt International.

Non seulement la pratique d’une activité physique est un choix pertinent pour améliorer la condition physique générale, mais il est aussi préférable de s’entraîner plusieurs jours par semaine. Cette même analyse sur quatre ans a révélé que le fait de s’entraîner plusieurs fois par semaine pouvait entraîner moins de blessures. Les athlètes qui s’entraînaient moins de trois fois par semaine étaient ceux qui avaient le plus de risque de se blesser, principalement aux épaules et au dos.

Les athlètes de plus de 60 ans qui font leur première séance de CrossFit®* devraient être rassurés de savoir que le risque de blessure est « similaire… à celui d’autres sports », selon une étude publiée en 2020 dans le Journal of Human Kinetics. Pour réduire davantage le risque de blessure, il est préférable que les athlètes effectuent une période d’adaptation dans le but d’améliorer leur technique. Bonne nouvelle : l’amélioration de la technique est fondamentale dans la méthodologie du CrossFit®.

La technique, qui est définie dans le guide d’entraînement CrossFit®* niveau 1 comme la « qualité du mouvement », est « une partie intime de la sécurité, de l’efficacité et de l’efficience ». 

Découvrez comment mieux vous entraîner en vieillissant.

3- Adaptation

Comment l’entraînement CrossFit®* s’adapte-t-il à ceux qui n’en ont jamais fait ? En adaptant les mouvements. 

Les coachs ajustent le wod ou un mouvement particulier en fonction des capacités de la personne qui l’exécute. C’est également un moyen d’adapter l’entraînement aux besoins d’une personne à un moment donné. 

4- Communauté & vie sociale

Il est important de noter la culture de soutien qui règne au sein de la communauté CrossFit®*. L’entraînement en groupe rend les athlètes plus motivés grâce à l’effet de groupe. 

Une étude publiée en 2017 dans BMJ Open Sport and Exercise Medicine renforce cette idée en montrant que l’exercice physique en groupe aide les athlètes à “atteindre les niveaux recommandés d’activité physique ».

L’aspect communautaire du CrossFit®* permet aux personnes qui l’exercent d’apprécier encore plus leur séance en participant de manière positive à leur vie sociale. Une étude de 2017 parue dans BMC Geriatrics a conclu que « l’exercice régulier en groupe contribue à l’équilibre de la santé chez les personnes âgées… et les aide à améliorer ou à maintenir leur santé fonctionnelle et à profiter de leur vie. »

5- Prévention des maladies

Dans une étude publiée en 2018 dans Frontiers in Immunology, qui analysait la suppression immunitaire induite par l’exercice, les scientifiques ont constaté « qu’un mode de vie physiquement actif réduit l’incidence des maladies transmissibles (par exemple, les infections bactériennes et virales) et non transmissibles (par exemple, le cancer), ce qui implique que la compétence immunitaire est renforcée par des séances d’exercice régulières. »

L’exercice physique s’est avéré utile dans d’autres domaines, tels que les maladies artérielles, et contribue à la suppression des maladies chroniques les plus courantes liées à l’âge. Dans une étude publiée en 2015 dans Rejuvenation Research, les scientifiques ont constaté que « l’exercice physique est […] en grande partie la solution » pour « atténuer bon nombre de ses effets systémiques et cellulaires délétères ».

Source : BarBend

Elie Margerin contre Guillaume Magnouat en CrossFit - WodMoov

À lire aussi :  Quelle stratégie alimentaire adopter pour faire du CrossFit ®*?

Suivez nous :

Suivez-nous sur :

Mon panier