Les meilleures disciplines de yoga pour améliorer la force et l’endurance !

Si le yoga n’est généralement pas associé à des types d’entraînements traditionnels tels que la musculation, le bodybuilding et l’amélioration des performances, certaines disciplines sont reconnues comme étant des activités d’intensité modérée à part entière. Si le yoga est considéré comme un exercice d’aérobic, il est également classé comme une activité de renforcement musculaire en fonction des poses pratiquées.

Mais le yoga pratiqué pour améliorer la force et l’endurance musculaire est un peu différent du yoga aérobic traditionnel, car il doit travailler les muscles un peu différemment de ce à quoi on est habitué. Cependant, bien que certaines des poses de certains types de yoga soient lentes et relaxantes, elles peuvent parfaitement générer le stimulus nécessaire pour faire travailler les muscles et les renforcer tout en améliorant la souplesse des membres.

Faire travailler vos muscles de cette manière peut vous procurer un degré de liberté rarement associé aux exercices de musculation classiques.

Plus particulièrement, le power yoga est considéré comme un yoga de niveau intermédiaire, mais toute personne capable d’effectuer des entraînements intenses devrait être à l’aise avec les techniques qui y sont proposées. L’Ashtanga est considéré comme une forme avancée de yoga et requiert à la fois une forme physique extrême et une connaissance du yoga. Le Hatha yoga est un bon point de départ pour les débutants en yoga, mais la nature relativement facile des poses du Hatha dément les exigences physiques requises.

LE POWER YOGA

Crédit : agoyoga.fr

Version plus intense du yoga aérobic traditionnel, le Power yoga se concentre spécifiquement sur les poses destinées à développer et à entretenir les muscles, l’endurance et la résistance, contrairement au Vrikshasana, qui met l’accent sur le corps et l’esprit. Cependant, l’aspect physique du Power yoga exige que vous ayez une bonne connaissance préalable des concepts traditionnels du yoga avant de vous y essayer.

Le Power yoga est, en fait, une version modifiée de l’Ashtanga yoga et vise à proposer des poses spécifiquement destinées aux sportifs en mettant à l’épreuve leur forme physique. C’est pourquoi une grande partie de l’aspect philosophique du yoga lui-même (comme la méditation aum et le sanskrit) est généralement mise de côté afin de se concentrer davantage sur l’entraînement musculaire qui met l’accent sur un étirement soutenu des hanches et sur des poses difficiles comme la demi-lune, le chameau et la planche.

ASHTANGA YOGA

Crédit : Ashtanga Yoga Nantes

L’Ashtanga yoga, l’une des disciplines les plus exigeantes sur le plan physique, se concentre principalement sur la remise en forme du corps par la concentration, l’équilibre et la coordination avec des poses qui cherchent à utiliser presque tous les groupes musculaires. Comme le Power yoga (qui est dérivé de l’Ashtanga), l’aspect physique et les postures qu’il implique conviennent aux athlètes avancés qui veulent et sont capables d’accomplir un entraînement intense.

L’intensité de l’Ashtanga le rend quelque peu dangereux si vous n’êtes pas en bonne forme physique et ne devrait être pratiqué que par des personnes déjà familiarisées avec le yoga en général, car la bonne exécution de l’Ashtanga dépend de votre capacité à maîtriser les postures elles-mêmes. Certaines des poses de yoga les plus difficiles, toutes disciplines confondues, font partie de l’Ashtanga, notamment l’étirement du dos, le poirier et le coup de foudre.

HATHA YOGA

Quasiment identique au Vinyasa yoga, le Hatha yoga se déroule à un rythme plus approprié pour ceux qui souhaitent augmenter l’intensité, le rythme, la philosophie et le côté méditatif du yoga traditionnel. La force, la mobilité et l’équilibre font tous partie intégrante des exercices aérobiques du Hatha yoga qui, lorsqu’ils sont pratiqués correctement, peuvent également aider à la perte de poids, à la réduction du stress et à une meilleure respiration. Également connu sous le nom de yoga « classique », le Hatha n’est pas aussi intense que le Power ou l’Ashtanga. Par conséquent, toute personne raisonnablement en forme et débutante peut faire appel à cette discipline.

En raison de son intensité plus faible que certaines autres techniques, le Hatha peut être pratiqué pendant une période prolongée, entre 45 et 90 minutes, au cours de laquelle vos groupes musculaires travaillent à travers des séquences de poses Asana relativement faciles, mais extrêmement utiles, notamment les postures Surya, à genoux, assises, debout, couchées, sur le dos et inversées. Les poses classiques telles que la montagne, l’arbre et le criquet font partie du Hatha yoga.

Le yoga n’est pas fait pour tout le monde, car il demande du dévouement et de la persévérance, ainsi que l’ajout d’exercices et de routines à votre programme d’entraînement déjà bien riche. Cependant, en adoptant certains types de yoga, tout sportif peut profiter énormément des avantages de leurs postures et augmenter la force et l’endurance de ses muscles.

Bien que chaque discipline offre ses propres avantages, le Power, l’Ashtanga et le Hatha se distinguent des autres par leur efficacité pour les athlètes. 

Le Power yoga a été essentiellement dépouillé de l’aspect philosophique et théologique du yoga afin de se concentrer uniquement sur l’aspect physique de la discipline, tandis que l’Ashtanga conserve certains des aspects classiques tout en se concentrant sur les transitions et les poses plus complexes que le yoga a à offrir. Le Hatha, également connu sous le nom de yoga « classique », cherche à améliorer la condition musculaire ainsi que la concentration et la respiration par le biais de poses et de séquences moins exigeantes requises par les disciplines intenses.

Source: Therxreview.com