Mat Fraser et Tia-Clair Toomey dominent les CrossFit ®* Games 2020 de façon historique !

Crédit : Barbend

L’Histoire avec un grand H a imprégné les CrossFit ®* Games 2020. Tout a commencé vendredi au Ranch, lieu sacré du CrossFit ®* et site des premiers Games en 2007. Mais l’attention s’est rapidement tournée vers des performances records et historiques puisque Mat Fraser et Tia-Clair Toomey ont prouvé, dimanche après-midi, qu’ils étaient non seulement les athlètes les plus en forme de la planète en 2020, mais aussi les plus en forme de l’Histoire.

Leaderboard Final

  1. Mathew Fraser – 1150 | Tia-Clair Toomey – 1025
  2. Samuel Kwant – 605 | Katrin Davidsdottir – 665
  3. Justin Medeiros – 560 | Kari Pearce – 585
  4. Noah Ohlsen – 540 | Haley Adams – 560
  5. Jeffrey Adler – 505 | Brooke Wells – 525

Rookie of the year : Justin Medeiros

Spirit of the Games : Katrin Davidsdottir

Une chose est sûre : avec leurs performances de cette année ainsi que dans les années qui ont précédé, Mat Fraser et Tia-Clair Toomey ont consolidé leur position de meilleurs athlètes masculins et féminins de CrossFit ®* de tous les temps. La victoire de Mat Fraser rappelle certaines des performances les plus dominantes de l’Histoire du sport en général et a plus que garanti sa place en tant qu’athlète individuel de CrossFit ®* le plus titré de tous les temps.

  • Sept podiums consécutifs.
  • Cinq titre de champion.
  • Le plus grand nombre de victoires d’épreuves de tous les athlètes, avec 29 victoires d’épreuves dans sa carrière.
  • Cinq titres aux Regionals.
  • 4 titres de champion aux Opens et le seul athlète à avoir remporté trois Opens consécutifs.
  • Le seul athlète, à part Tia-Clair Toomey et Rich Froning, à avoir gagné une journée entière d’events aux Games.
  • Le plus grand nombre de victoires d’épreuves consécutives de tous les athlètes masculins avec six victoires consécutives égalées seulement par sa partenaire d’entraînement Tia-Clair Toomey.
  • Le plus grand nombre de victoires dans une seule édition des Games avec dix victoires.
  • Mat Fraser n’a jamais perdu une compétition en direct depuis sa victoire aux Games en 2016.
  • Il est le seul athlète masculin à ne jamais avoir abandonné la première place pendant tout le week-end des Games.

Derrière ses victoires : À l’exception de deux épreuves, Fraser a terminé toutes les autres épreuves 11,9 % plus vite que ses concurrents. Il a également terminé avec le plus grand écart de points de l’histoire du CrossFit ®*, avec 545 points d’avance sur le deuxième, Samuel Kwant, ce qui rend sa première place encore plus impressionnante.

Tia-Clair Toomey n’est pas loin derrière, et sa performance de ce week-end illustre encore plus qu’elle est l’athlète féminine de CrossFit ®* la plus dominante de l’histoire. Voici les faits :

  • Six podiums consécutifs.
  • Quatre victoires consécutives aux Games.
  • Le plus grand nombre de victoires d’épreuves parmi les athlètes féminines avec 24 victoires. La femme la plus proche est Katrin Davidsdottir avec 14 victoires.
  • Le plus grand nombre de victoires consécutives de toutes les athlètes féminines, égalé seulement par son homologue masculin Mat Fraser.
    Toomey n’a pas perdu une seule compétition en direct depuis sa victoire aux Games 2017.

Derrière ses victoires : Non seulement Toomey a battu au moins un athlète masculin dans toutes les épreuves (à part trois) ce week-end, mais elle a également été plus rapide que ses concurrentes féminines de 12 % en moyenne dans les neuf épreuves qu’elle a remportées.

La domination de Toomey et de Fraser restera dans l’histoire des CrossFit ®* Games. Malgré ce que Dave Castro avait prédit comme étant les Games les plus difficiles à ce jour, Toomey et Fraser ont relevé le défi et prouvé qu’ils sont plus grands, plus rapides et plus forts que jamais. Ils ont battu non seulement leurs concurrents, mais aussi leurs propres performances antérieures.

La domination de Toomey et Fraser n’est pas due à un manque de concurrence. En fait, le groupe d’athlètes de cette année était parmi les plus en forme !

  • Kari Pearce a terminé Atalanta, une fusion de Murph et Mary, en 47:56.58, soit deux minutes et 13 secondes de moins que le temps « Murph » de Katrin Davidsdottir, championne en 2015, cette année-là, et un peu moins de cinq minutes de plus que le temps « Murph » de Tia-Clair Toomey, championne en titre en 2015.
  • Brooke Wells a marché 31,67 % plus vite sur ses mains que la gagnante de l’épreuve du handstand sprint walk de 2016, Katrin Davidsdottir, en marchant à une vitesse de 3,7 mètres contre 2,81 mètres par seconde pour la plus rapide des marcheuses en 2016.
  • Du côté masculin, Justin Medeiros et Noah Ohlsen ont tous deux tenu une cadence plus rapide cette année que le vainqueur de l’épreuve de handstand de 2016, Jacob Heppner, avec respectivement 0,58 et 0,12 mètre par seconde de plus que 2016.
  • Noah Ohlsen a augmenté son CrossFit ®* Total de 4.5 kg au cours des deux dernières années depuis la première fois que nous avons vu l’épreuve aux Games de 2018.

Les futurs athlètes à suivre : à ce stade, il est clair que Toomey et Fraser sont dans un monde à part. Comme l’a dit le commentateur Sean Woodland, il n’y a que peu de choses certaines dans la vie, « la mort, les impôts et Mat Fraser« . C’est maintenant aux autres athlètes de relever les défis et ce week-end a mis en lumière certaines des perspectives d’avenir de ce sport.

  • Samuel Kwant, l’athlète le plus sous-estimé de cette année, a décroché une deuxième place à seulement 24 ans. Mais il a prouvé qu’il n’était pas à négliger lorsqu’il a affronté Fraser dans le « Swim ‘N’ Stuff » dimanche matin, le battant dans deux des quatre intervalles et remportant l’épreuve avec près de dix secondes d’avance.
  • Justin Medeiros était peut-être un rookie cette année, mais à 21 ans, il a prouvé son courage, en suivant le rythme de Fraser pendant une bonne partie de la fameuse épreuve du « Ranch Loop » et en le devançant même à certains moments.
  • À 19 ans, Haley Adams est la fille dans laquelle Rich Froning a dit s’être vu. Adams a prouvé qu’elle était une prétendante légitime au podium pour sa deuxième année aux Games, en poussant Toomey dans plusieurs épreuves et en la battant au handstand walk sprint.

En résumé, l’année 2020 a montré que Toomey et Fraser sont les athlètes les plus en forme de l’Histoire du CrossFit ®*. Tia a confirmé que cette année, elle se sentait encore comme la femme la plus Fit au monde et Fraser a fait taire les détracteurs qui ont remis en question son statut de G.O.A.T. (meilleur de tous les temps) face à Rich Froning !

Source : MorningChalkUp