Musique et entraînement : les deux font-ils vraiment la paire pour progresser ?

Par Greg Everett

Habituellement, j’adore écouter de la musique quand je m’entraîne. La plupart des athlètes que je connais le font aussi. En règle générale, écouter de la musique lors des séances d’entraînement nous maintient motivés et énergiques.  La musique donne également un rythme à l’entraînement.

Mais gardez à l’esprit que vous n’êtes pas dans la salle de sport pour un concert ! Vous êtes là pour vous entraîner, et si cela n’est pas votre priorité, vous êtes déjà perdant. Vous ne devez en aucun cas vous concentrer sur ce qui est en train de se jouer et oublier les détails de l’exercice ou du mouvement que vous devez effectuer.

Voici quelques-uns de mes principes pour que la musique soit vraiment bénéfique pour vous :

Motivation

Comme je l’ai dit ci-dessus, utilisez la musique si cela vous aide à rester motivé pendant les jours où vous êtes plus enclin à rester cloué sur le canapé à regarder des films qu’à mettre vos chaussures d’haltérophilie.

Concentration

Le CrossFit ®* et, plus spécifiquement, l’haltérophilie nécessitent beaucoup d’attention et de concentration. Écouter de la musique tout en vous entraînant peut réduire considérablement toutes les pensées et les distractions qui vous viennent à l’esprit en plein milieu d’un workout. Évidemment, c’est une énorme amélioration. Cependant, la musique ne doit pas devenir à son tour une source de distraction. Apprenez, avec le temps, le bon dosage de votre musique (rythme, genre, volume) pour qu’elle soit un facilitateur de concentration.

Optez pour une playlist automatique

Il est préférable de créer des listes de lecture (playlists) que vous allez écouter du début à la fin. Évitez les lecteurs qui ont besoin d’une assistance pour enchaîner les chansons et qui ne feront que vous gêner un peu plus.

Les médias sociaux et votre téléphone portable

Si écouter de la musique pendant l’entraînement vous aide à réduire votre utilisation compulsive du téléphone pour parcourir des millions de publications sur les réseaux sociaux que vous n’avez même pas besoin de voir, faites-le. En effet, il est préférable qu’un athlète soit animé par la musique qu’il écoute que par son obsession de voir ce qui se passe sur le Net.

Écoutez la musique et taisez-vous

Si vous vous entraînez dans une salle de gym avec d’autres haltérophiles ou CrossFitters, ne discutez pas et ne vous plaignez pas de la musique si ce n’est pas votre artiste préféré, genre ou rythme. Supportez-la ! Soyez un vrai athlète et faites ce que vous êtes censé faire, car il peut arriver que la musique lors des Games ne vous plaise pas toujours.

Débranchez vos écouteurs

Si vous vous entraînez avec un entraîneur ou même avec des coéquipiers, retirez les écouteurs. Du point de vue de l’entraîneur, avoir un athlète qui met des écouteurs en WOD est un manque de respect. Cela voudrait dire que ce que votre coach enseigne ne vous intéresse pas. Quoi qu’il en soit, votre entraîneur doit pouvoir communiquer avec vous rapidement et facilement. Il ne devrait pas avoir à faire de grands efforts pour attirer votre attention afin de vous donner ses conseils et ses directives pour vous améliorer. Mais si vous ne voulez pas écouter votre entraîneur, arrêtez de travailler avec lui. Si vous vous entraînez dans une salle de gym avec beaucoup de distractions et que vous ne disposez pas d’un entraîneur à proximité, branchez vos écouteurs et ayez l’air désagréable pour que tout le monde vous laisse seul et ne vous perturbe pas.

Au bout du compte, c’est très simple si vous n’avez pas déjà abordé le thème : utilisez la musique strictement comme un outil pour améliorer votre formation et non pas comme un autre obstacle à la progression dans un sport déjà assez dur.