Quelques conseils pour garder le moral à la suite d’une blessure !

Faire face à une blessure quand on est un crossfitteur passionné nécessite, à la fois, de la réhabilitation physique et psychologique. Souvent, la récupération se concentre sur la rééducation physique, mais le fait d’y ajouter de l’optimisme et de l’espoir peut accélérer la guérison et la reprise.

En réalité, les athlètes réagissent à l’apparition des blessures avec un large éventail d’émotions qui peuvent comprendre le déni, la colère, la tristesse et même la dépression. Une blessure semble, souvent, injuste pour tous ceux qui ont été physiquement actif et en bonne santé. Bien que l’on ne puisse nier ces sentiments, il est extrêmement important d’aller au-delà de cette négativité et de trouver des stratégies plus positives pour faire face à l’échec ou à l’obligation de suspendre ses entrainements.

Voici quelques stratégies qu’un athlète peut utiliser pour réussir sa récupération tout en gardant le moral :

SE RENSEIGNER SUR SA BLESSURE

 CrossFit ®* blessure

Cherchez autant que possible des informations sur la cause, le traitement et la prévention de votre blessure. Ne pas comprendre pleinement sa blessure peut provoquer la peur et l’anxiété.

Le crossfitteur blessé peut, alors, poser ces quelques questions à son médecin, son entraîneur ou son kinésithérapeute pour savoir exactement ce qu’il devra faire pour se rétablir complètement et rapidement.

– Quel est le diagnostic exact ?

– Combien durera la période de convalescence ?

– Quel est le but des traitements prescrits ?

– Peut-on s’attendre à une guérison complète ?

– Quel entraînement alternatif peut-on suivre en toute sécurité pour garder la forme pendant cette période de rétablissement ?

– Quels sont les signes avant-coureurs que les choses ne progressent pas et/ou régressent ?

En comprenant mieux sa blessure et son processus de réhabilitation, un athlète se sentira moins anxieux, aura un plus grand sentiment de contrôle et sera capable de garder le moral.

ACCEPTER LA BLESSURE ET ADMETTRE SA RESPONSABILITÉ

Cela ne veut pas dire que la blessure est pleinement la faute du crossfitteur. Ce que cela signifie, c’est qu’il faut accepter sa blessure et prendre conscience que le seul responsable de la guérison est bien l’athlète. En admettant cette responsabilité lors du processus de convalescence, l’athlète éprouvera un plus grand sentiment de contrôle, prendra les choses en main et progressera plus rapidement dans son rétablissement. Cela lui évitera, surtout, de rejeter la responsabilité de sa guérison sur son médecin, de se laisser aller et de s’enfermer dans ses remords.

GARDER UNE ATTITUDE POSITIVE

moral pares blessure crossfit

Pour guérir rapidement, un athlète doit s’engager et s’impliquer pleinement dans son processus de rétablissement en suivant rigoureusement ses traitements, travailler dur et écouter les conseils et les directives de son médecin et/ ou kinésithérapeute. En outre, un athlète doit surveiller, aussi, ce qu’il pense et se dit à lui-même au sujet de sa blessure et de sa guérison. En effet, le monologue intérieur est assez important. Évitez, surtout, les pensées négatives et destructrices. N’hésitez pas à vous répéter que vous pouvez surmonter cette blessure, qu’elle n’est qu’un évènement passager dans votre vie et que tout sera qu’un mauvais souvenir à la fin de votre convalescence. Pensez, aussi, aux bons moments que vous passez dans la Box avec vos amis pour encourager votre esprit à tout faire pour revivre ces moments.

ENTOUREZ-VOUS DE BONS AMIS

La réaction assez naturelle après une blessure est de s’isoler de ses coéquipiers, entraîneurs et amis pour, peut être, cacher son incapacité ou son échec.

Cependant, il est important de maintenir le contact avec les autres pendant le processus de rétablissement. Coéquipiers, amis et entraîneurs peuvent, tous, vous proposer une oreille attentive, des conseils et des encouragements pendant cette période pour vous remonter le moral.

Se rendre compte que l’on n’a pas à faire face à la blessure tout seul peut être d’un grand réconfort.