Régime paléolithique et CrossFit ®*

Le CrossFit ®* permet de développer de manière optimale les aptitudes physiques, à travers un entrainement pluridisciplinaire.

Aussi, et pour tenir la cadence avec cette technique de conditionnement riche, intense et complète, le crossfiteur devra suivre un régime alimentaire particulièrement dosé, équilibré et complet, dont le régime paléolithique en est une très bonne illustration.

Les besoins d’un adepte du Crossfit

Le crossfiteur cherche, à travers son entraînement, à développer simultanément une dizaine de qualités physiques et mentales.

Chaque séance d’entrainement sera, donc, forcément intensive, nécessitant de la part du pratiquant une attention particulière sur son alimentation et notamment les différents nutriments qu’il doit apporter à son organisme, afin de répondre à ses besoins journaliers en calories.

En effet, il est estimé qu’un individu de 70kg consomme en moyenne 514 calories par heure, en plein exercice, soit 10% des besoins journaliers d’un grand sportif. Ainsi, Il se doit de suivre une diète appropriée comme le régime paléolithique.

Le régime paléolithique, quelques généralités

Perte de poids Rapide
Choix d’aliments N’est pas trop varié.
En pratique Facile à suivre à court terme, mais difficile à long terme.
Points négatifs Carence possible en vitamine D, surtout dans les pays nordiques.

Comme son nom laisse entrevoir, il correspond à ce que les premiers êtres humains mangeaient spontanément.

Il est né d’un constat de plusieurs chercheurs selon lequel, nos ancêtres d’il y a 40 000 ans étaient totalement étrangers aux maladies auto-immunes, comme l’arthrite rhumatoïde, et présentaient des conditions physiques excellentes, égalant ceux de nos athlètes contemporains.

Les spécificités de ce régime si anarchique et barbare, en apparence, résident dans le fait qu’il exclut radicalement certaines nourritures, comme :

  • les produits céréaliers.
  • les légumineuses.
  • les produits laitiers.
  • les produits transformés ou en conserve.
  • les légumes riches en amidon comme la pomme de terre.
  • les viandes grasses.
  • les aliments salés.
  • le sucre.
  • les boissons gazeuses.

Cette suppression a pour but d’améliorer l’état de santé en général, de prévenir plusieurs maladies cardiovasculaires, et de favoriser une perte de poids rapide.

Avantages et inconvénients du régime paléo

Les bienfaits certains de la diète ancestrale ont été démontrés par l’éminent docteur français, Dr Jean Seignalet, qui a prouvé l’efficacité du régime contre la sclérose en plaque, l’arthrite, ou encore d’autres maladies difficiles à traiter, comme la fibromyalgie.

Par ailleurs, puisqu’elle exclue de façon radicale les produits laitiers et les céréales, cette diète est faible en glucides (de 22 à 40 pourcent), ce qui favorise relativement une perte de poids rapide et une stabilisation plus facile de l’indice glycémique.

Cependant, il est à noter que le principal inconvénient de ce régime réside dans son caractère monotone, qui exige une grande discipline personnelle.

Retrouvez des conseils et astuces sur le régime paléo en cliquant sur le lien suivant Super7