Retour des Opens en février, CrossFit ®* Games… Le point sur l’actualité

Crédit : Reebok

La déclaration d’Eric Roza, nouveau PDG de CrossFit ®*, mercredi dernier, lors de son premier live en direct, selon laquelle les Opens seraient de nouveau en février, a été accueillie avec enthousiasme et a également été accompagnée de nouvelles concernant la probabilité que la date des Games soit également repoussée plus loin dans l’année.

Un développement majeur a été évoqué, mais pas dans le détail, à savoir la partie médiane de la saison – actuellement constituée par 28 Sanctionals indépendants dans 19 pays – et les changements éventuels qui auront lieu sous le nouveau régime à l’avenir.

Roza a clairement indiqué que les Sanctionals auraient une place dans l’avenir de la saison des CrossFit ®* Games en déclarant que pour « les opérateurs d’événements, cela va être un écosystème de plus en plus grand« , et « nous aimons donné de l’importance à des événements opérés par les partenaires« , mais il s’est abstenu de fournir des dates où les Sanctionals s’inscriraient dans les nouvelles dates des Opens et des Games.

Justin Bergh, directeur général des CrossFit ®* Games, a envoyé un courriel à tous les organisateurs de Santionals 16 minutes avant le live de Roza pour les informer du changement de date des Opens, ainsi que des détails supplémentaires, en plus de l’assurance que d’autres réunions seraient prévues pour traiter du calendrier et du format de l’année 2021 ainsi que des plans d’urgence COVID-19 : « Nous travaillons pour que le calendrier des événements de 2021 s’appuie sur nos partenaires actuels, car notre objectif est le succès et la croissance de l’ensemble de l’écosystème CrossFit ®*« .
Il n’est pas certain que le QG de CrossFit ®* ajoutera une autre étape de qualification entre les Opens et les Games, en plus des Sanctionals qui restent. Du point de vue du calendrier et de l’histoire, il serait logique que la plupart des Sanctionals se situent quelque part entre les deux sur le calendrier.

Dans une interview exclusive avec le site Morning Chalk Up, Roza a révélé que sa vision pour l’avenir était de retrouver une partie de l’élan que le sport a connu en 2018 grâce aux médias et aux investissements extérieurs, tout en conservant l’esprit d’entreprise des Sanctionals : « Tout comme nous ne choisissons pas de posséder tous les boxs de CrossFit ®*, nous voulons avoir tous ces événements uniques et funky qui ont des entrepreneurs et leur propre personnalité et leur propre objectif, mais nous voulons le faire à la fois dans le contexte d’un calendrier et d’une saison qui ont du sens, et fondamentalement être en mesure d’offrir cela comme un ensemble à nos partenaires média et sponsors, même si les événements sont détenus et gérés de manière indépendante« . Les gagnants des Sanctionals garderont donc leurs invitations pour les Games, mais il a également révélé qu’il pourrait y avoir plus d’opportunités pour les événements d’être impliqués tout au long de la saison en dehors du format typique vu au cours des deux dernières saisons.

Roza : « Une des choses que j’ai aimées en 2019, c’est l’idée de champions nationaux et qu’ils puissent s’affronter. Maintenant, sommes-nous prêts à ce que tous ces champions nationaux se battent avec les personnes les plus en forme du monde ? Pas tout à fait, nous avons tous vu que cela ne fonctionnait pas encore tout à fait, cela va fonctionner, mais ce n’est pas au point. Mais que diriez-vous de penser à quelque chose de local, régional, national en parallèle, peut-être à un autre moment de l’année« .


L’intégration des champions nationaux dans d’autres domaines ou dans les Sanctionals est un sujet intéressant et elle pourrait constituer une belle étape intermédiaire pour aider à développer le niveau de talent et l’expérience de compétition des pays dont les champions n’en sont encore qu’au début de leur formation et de leur cycle de vie CrossFit ®*. Le concept des Sanctionals n’en est encore qu’à ses débuts, et la réalité est que le tumulte des deux dernières saisons et la dynamique entre la direction de CrossFit ®* et le contingent des Sanctionals n’ont guère été propices à un sport sain à long terme, mais jusqu’à présent, sous la nouvelle direction, le vent a tourné.

Pour résumer : les Sanctionals sont là pour rester, et Eric Roza et son équipe s’engagent à améliorer la synergie entre les organisateurs d’événements – qu’ils considèrent comme des acteurs importants du sport – tout en recherchant activement de nouvelles idées et des moyens de mieux rationaliser le système afin que l’écosystème sportif puisse se développer. En vérité, il semble que le sport soit sur le point de retrouver son potentiel !

Source : MorningChalkUp