Comment se débarrasser des blessures récurrentes une bonne fois pour toutes ?

Les blessures sont souvent étroitement liées à une formation intense, une mauvaise condition physique de départ, des connaissances et un niveau de compétence insuffisants ainsi qu’à de la fatigue et se produisent généralement progressivement sur une certaine période de temps.

Toutes ces variables sont, en fait, assez facilement influençables, ce qui signifie que ces blessures sont souvent évitables avec un peu de bon sens. D’un autre côté, nous ne serons pas surpris si vous avez déjà entendu toutes ces choses avant.

Cependant, certains conseils et certaines astuces doivent être constamment rappelés, surtout quand on sait pertinemment que certains crossfitteurs, pour ne pas dire tous et toutes, se focalisent tellement sur leurs objectifs qu’ils se mettent à ignorer les signes avant-coureurs des blessures et n’hésitent pas à pousser le bouchon un peu trop loin à chaque fois jusqu’à être obligés de tout arrêter pour laisser leur corps reprendre son souffle.

douleur crossfit

Voici, donc, comment se débarrasser, espérons-le, une fois pour toute des blessures récurrentes du CrossFit ®* :

  1. Ne pas en faire trop et trop vite :

La grande majorité des crossfitteurs qui se blessent ont tout simplement augmenté leur rythme d’entrainement trop rapidement et ce en augmentant l’intensité, en changement de type de formation, en augmentant la fréquence de leurs séances (et en diminuant les temps de repos) ou en augmentant subitement les poids utilisés. Ne pas laisser un temps d’adaptation à vos muscles et à tout votre corps est la meilleure façon pour les mettre HS.

Alors, comment pouvez-vous booster votre entrainement en toute sécurité ? Je sais que ça va être la réponse la plus frustrante que je pourrais vous donner, mais il n’existe pas vraiment de règle universelle. Ceci est dû au fait que chaque crossfitteur commence sa formation à son propre niveau et tente de réaliser ses propres objectifs. Pour rendre les choses encore plus difficiles, chaque personne réagit différemment à des stimuli d’entrainement physiques.

Cependant, le meilleur conseil « générique » qui peut être donné est de s’entrainer au rythme qui vous sera fixé par un coach professionnel et de progresser doucement mais surement, sous le contrôle et la supervision de ce dernier et selon un programme bien définit et adapté.

  1. Connaître ses limites :

Quel que soit votre plan d’action (si vous ne disposez pas d’un plan d’entrainement, courrez en chercher un auprès de votre coach), vous devez vous assurer que vous procurerez à votre corps le temps nécessaire pour se construire et se régénérer. Ceci est important pour deux raisons. D’une part, des muscles fatigués ne seront pas en mesure d’atteindre leur meilleur niveau de performance, entraînant au final une altération de leur fonctionnement. Ce disfonctionnement conduit à la surcharge d’autres structures (tendons, articulations, os, etc.) qui, bien qu’elles ne soient pas faites pour jouer ce rôle, vont tenter de compenser ce manque de force, ce qui cause des blessures.

D’autre part, une bonne récupération est importante pour permettre aux muscles de guérir, de se régénérer, de se reconstruire et de se renforcer.

La récupération peut, et doit, être abordé de deux façons. D’abord, une récupération active peut être intégrée dans votre plan de formation. Ensuite, il est tout aussi important d’avoir des jours complets de repos intégrés dans votre programme pour un relâchement complet des muscles ainsi que des articulations et des tendons. Pensez à faire profiter votre corps de bonnes séances de massage relaxant ou spécial sportifs afin de détendre les muscles, améliorer leur circulation sanguine et donc leur oxygénation et atténuer certaines douleurs et courbatures.

  1. Écoutez votre corps :

Si ça fait mal, agissez vite ! Ne laissez jamais une douleur persister pendant plusieurs semaines, voire des mois. Plus vous laisserez un problème sans solution, plus il sera difficile à résoudre efficacement. En effet, en plus de la blessure localisée, vous verrez apparaitre d’autres blessures secondaires dues au disfonctionnement de ou des parties blessées et l’activation de mécanismes compensatoires comme les tendons et les articulations.

En outre, votre corps possède un mécanisme naturel redoutable contre les blessures : détection de la blessure, réaction inflammatoire et déclenchement du processus de guérison. Traitées rapidement, la plupart des blessures guérissent naturellement et efficacement.

Une bonne règle de base à respecter est que si vous ressentez une douleur, un affaiblissement de certains muscles ou des bruits articulaires anormaux pendant plus d’une semaine, vous devez écouter votre corps et lui donner la période de repos et les soins nécessaires à son rétablissement.