Logo wodnews

Rencontre exclusive avec Anne-Laure Coutenceau, 2ème des CrossFit ®* Games 2023 (Women Upper Extremity)

Par Chloé - Le 23 août 2023

Games 2023 Coutenceau
Crédit : Nelson Toso

La saison 2023 des CrossFit ®* Games 2023 est officiellement terminée. La compétition s’est déroulée du 1er au 6 août 2023 à Madison, dans le Wisconsin, aux Etats-Unis et a vu triompher le canadien Jeffrey Adler et la hongroise Laura Horvath dans les catégories Individuals.

Parmi les français qui étaient présents, nous avons rencontré Anne-Laure Coutenceau, qui a concouru dans la catégorie Adaptive, Women Upper Extremity.

Pour sa troisième participation, elle hisse les couleurs de la France sur la deuxième marche du podium après deux années consécutives à la troisième place.

Depuis combien de temps pratiques-tu du CrossFit ®* ? / Comment as-tu connu ce sport ?

Je pratique le CrossFit ®* depuis 2016.  J’ai connu ce sport grâce à une amie. Nous étions en week-end à Paris chez un ami et elle nous a proposé de faire une séance d’essai. On a accepté sans trop savoir dans quoi on s’embarquait. Pas de bol, le wod c’était Karen ! Je n’ai pas marché pendant 3 jours ! Mais malgré ça, quand une box à ouvert juste à côté de chez moi, on s’y est inscrites toutes les deux. C’est là que l’aventure a commencé.

Quel était ton objectif en arrivant aux Games ?

Au minimum prendre une place par rapport aux 2 dernières années mais je voulais gagner. Je me sentais plus prête que jamais.

Comment tu t’es préparée ?

Suite aux Games 2022, avec mon coach, Nicolas Le Roux, nous avons décidé qu’il fallait que je prenne du poids pour rivaliser avec mes concurrentes. Je me suis donc fait accompagner par Myriam Hocquel pour prendre les 8 kg qu’il me fallait. Elle m’a également accompagnée tout au long de cette saison pour préparer mon corps à la compétition et pour mon alimentation pendant les 3 jours de compétition. Son savoir-faire m’a été d’une très grande aide. Je n’ai rien mis d’autre en place cette année. J’étais suivi auparavant par une préparatrice mentale mais cette année nous n’avons pas continué. Mais, malgré une progression énorme sur mon mental, je dois continuer à travailler. Ça sera peut être un axe qui sera développé sur les mois à venir.

Quel était ton rythme d’entraînement ?

Je m’entraîne en  CrossFit ®*  5 jours par semaine et 2 fois par jour. Mon nouveau rythme de vie me le permet et cela m’a aidé à être plus efficace dans mes entraînements. Et j’allais une à deux fois à la piscine dans la semaine en plus. Je prends systématiquement une journée complète de repos car j’ai besoin de couper de la box et de l’entraînement ; et mon corps a besoin de se reposer.

Quel a été ton wod préféré pendant les Games ?

C’est difficile de choisir car pour ma catégorie tout était exceptionnel cette année. Les années précédentes, nous n’avions ni haltérophilie, ni gymnastique. Mais cette année, nous avons tout eu. C’était donc exceptionnel que de pouvoir pratiquer ces deux disciplines que j’affectionne tout particulièrement. La programmation était vraiment intéressante cette année et j’ai vraiment pris du plaisir sur toutes les épreuves. Mais s’il fallait en choisir un, je dirais le wod 8 « Final Positions ». Je n’étais pas sûr de pouvoir sortir des chest to bar avec les soucis que j’ai eu pour me sangler à la barre de gym. Finir ces Games sur un event win, ça n’a vraiment pas de prix.

Qu’est-ce que tu retiens de cette expérience ?

Ma capacité d’adaptation. J’ai su ne pas me laisser déborder par mes émotions et ça c’est une très grande victoire. Je suis arrivée sereine, prête et en forme.  J’ai fait face cette année à plus de difficultés dans mes adaptations et dans le déroulement des wods mais j’ai su rester concentrée et trouver des solutions sur le moment.  C’est des choses qui m’échappaient les années précédentes et sur lesquelles j’ai beaucoup travaillé. Je suis heureuse de voir que le travail a payé.

À chacune de tes participations tu termines sur le podium, seras-tu de retour l’année prochaine pour tenter de décrocher l’or ?

J’avoue qu’à date, je n’ai pas encore pris ma décision ; mais cette idée me trotte beaucoup dans la tête. J’ai énormément de chance de pouvoir participer à cette compétition et j’adore y participer. Mais, je ne sais pas m’investir dans un projet à la légère. Quand je me fixe pour objectif de participer aux Games, je mets toutes les chances de mon côté et ce, dès le début de la saison. En terme d’entraînement, de récupération, d’alimentation et j’en passe. J’ai eu beaucoup de changements et de défis à relever cette année, ce qui a été difficile à gérer pour moi tout au long de ma saison.  Même si ma décision est plus ou moins prise, je me laisse encore quelques semaines de réflexion pour prendre cette décision avec la tête la plus fraîche possible.

Quels sont tes prochains objectifs ?

Je n’en ai pas vraiment.  Ce week-end, je suis aux Up on the box en team avec une amie et fin septembre je serai aux Mayennes Throwdown en team également. C’est tout pour l’instant et ça me va très bien. Je n’avais qu’un objectif cette année et c’était de performer aux Games.  Ces 2 prochaines compétitions, ça va être que du fun avec les copains. Et la suite se fera toute seule.

Un mot pour toutes les personnes en situation de handicap qui ne se sentent pas capables de commencer le CrossFit ®* ?

Il faut tenter l’expérience !  On se découvre tellement de possibilités dans ce sport que ça rend tous les entraînements magiques.  C’est le seul sport que nous pouvons pratiquer en même temps que les valides. Nous partageons le même effort, le même matériel, la même souffrance dans l’effort et le même dépassement de soi. Si je peux, simplement par ma pratique, inciter toutes personnes en situation de handicap à pousser la porte d’une affilié, alors j’aurais réussi. Les coachs sont diplômés et sont là pour encadrer chaque adhérent ; qu’ils soient compétiteurs, jeunes, moins jeunes, avec un bras en moins ou en fauteuil. La communication et le partage permettent aux coachs et aux adaptives de faire de grandes choses.

Un grand merci à Anne-Laure !

Elie Margerin contre Guillaume Magnouat en CrossFit - WodMoov

À lire aussi :  Le planning du Irish Throwdown 2015

Suivez nous :

Suivez-nous sur :

Mon panier