Logo wodnews

Rencontre exclusive avec Laurie Clément, championne du monde 35-39 des CrossFit ®* Games 2023 !

Par Chloé - Le 15 août 2023

Laurie Clément Games
Crédit : Madame Mel

La saison 2023 des CrossFit ®* Games est officiellement terminée. La compétition a pris place à Madison, WI, USA, du 1er au 6 août 2023.

Ces Games ont couronné le canadien Jeffrey Adler comme “Fittest man on Earth” et la hongroise Laura Horvath comme “Fittest woman on Earth”. La France s’est aussi vu remporter l’or grâce à la caennaise Laurie Clément dans sa catégorie (35-39 ans femme).

En exclusivité pour WodNews, Laurie Clément a répondu à nos questions :

Depuis combien de temps fais-tu du CrossFit ®* ? / Comment as-tu connu ce sport ?

J’ai connu le CrossFit ®* par le biais de mon mari Joris qui a découvert cette discipline sur les réseaux. Puis, par la suite, on a rejoint Maxime Bisson qui cherchait à créer sa box de CrossFit ®*. Cela fait à peu près 9 ans que je l’ai découverte mais j’ai réellement commencé les entraînements plus poussés, après mon accouchement en 2016. 

Tu pratiques un autre sport à côté ?

J’ai pratiqué la course à pieds pendant plusieurs années et j’aime toujours faire mes sorties le dimanche mais le reste de mon temps je pratique le CrossFit ®*. 

Quel était ton objectif en arrivant aux Games ?

En arrivant aux Games, mon objectif était de donner le meilleur de moi-même et de prendre le plus de plaisir possible. N’étant pas très à l’aise avec les compétitions en individuel et allant aux USA seule avec Joris (mon coach sur place), mon objectif premier était de ne pas perdre pieds et ne pas m’énerver sur lui à la moindre faiblesse ahah ! 

Comment tu t’es préparée ?

Je fais partie d’un groupe de compétiteur au sein de ma box, et 2 fois dans l’année on fait le point sur nos objectifs durant la saison actuelle et à venir. J’ai toujours fait de la team car je préfère. Mélissa, la 2eme fille de notre team, est tombée enceinte fin d’année dernière ainsi nos projets de team ont été modifiés. Avec Romain, un des gérants et coachs, on a beaucoup discuté sur la saison 2023 et on a pris la décision de me lancer en individuelle sur cette saison et mon objectif était de tenter la qualification, aux CrossFit ®* Games, en master 35-39 ans. Ainsi la programmation de ma saison s’est faite sur cet objectif là avec également aussi celui de me qualifier en individuelle élite pour les demi finales à Berlin. 

Ayant également des compétitions prévues en team durant cette saison, il a fallu combiner ma préparation aux qualifications des Games et le reste de la saison. 

Romain, Arthur et Maxime ont donc trouvé un planning d’entraînement adapté à chaque échéances de programmées. 

En terme de programmation, les garçons m’ont fait un programme jusqu’aux demi-finales. Après, ils disposaient de moins de temps ainsi, c’est Alexandre Richard avec sa programmation RX COMP qui a pris le relais, étant la nouvelle programmation du groupe compétiteur. 

Au niveau alimentaire, je n’ai pas changé ce que je faisais habituellement, c’est à dire manger sainement, tout en sachant me faire plaisir de temps en temps. Et à  l’approche des Games,  j’ai eu une alimentation plus strict. 

Je n’ai pas eu de préparation mentale avec un coach ou autre. C’est un travail que j’ai essayé de faire par moi même en apprenant de mes expériences sur les compétitions. Le but étant de ne pas reproduire les mêmes erreurs en travaillant les faiblesses et surtout le stress (ce qui n’est pas facile tous les jours !).

Quel était ton rythme d’entraînement ?

Avant les semi-finales à Berlin, mon travail me permettait de m’entraîner tous les après midi. Ainsi je faisais des entraînements plus souples en début de semaine, et donc des séances plus intenses fin de semaine et week-end afin de refléter un week-end de compétition. 

C’était une organisation qui me convenait très bien, j’ai donc continué comme cela jusqu’à la fin. 

Cela est devenu plus compliqué en juin car j’ai changé de poste et donc j’avais des horaires plus compliqué mais j’ai fait au mieux pour continuer de m’entraîner. 

Je faisais 6 entraînements par semaine. En gros c’était entraînement le lundi mardi mercredi; le jeudi repos, et le vendredi samedi dimanche entraînement de nouveau de manière plus intense. 

Qui sont tes inspirations dans le CrossFit ®* ?

Je n’ai pas spécialement d’inspiration dans le CrossFit ®*, mais j’admire Laura Horvath et Tia-clair Toomey. 

Comment arrives-tu à gérer ta vie professionnelle, ta vie de maman et le CrossFit ®* ?

La gestion de mes entraînements avec ma vie de famille et vie professionnelle est commune avec Joris. On s’organise lui et moi pour s’entraîner. En fonction de ses horaires et les miens c’est lui ou moi qui récupérons notre fils à l’école. 

Avec mon nouveau poste je peux m’entraîner le midi pendant ma coupure déjeuner et si ce n’est pas à moi de récupérer Ethan le soir je retourne m’entraîner après le travail. Quand on s’entraîne le samedi on emmène notre fils avec nous à l’entraînement. 

Ce n’est pas facile tous les jours mais on s’adapte et les journées sont bien remplies ! 

Qu’est-ce qu’il s’est passé dans ta tête quand tu as su que tu avais gagné ?

Alors pour être honnête, avant l’épreuve finale j’étais 1ère au classement général. J’avais 50 points d’avance sur la seconde ainsi je savais que je ne devais pas finir plus de 5 places derrière elle pour conserver ma première place. Le Dumbell Squat snatch est un mouvement que je n’affectionne pas particulièrement car je ne suis pas très mobile en position d’overhead… J’ai travaillé cela au mieux durant mes échauffements mais sur le floor j’ai pris beaucoup de no reps… ce qui m’a mise en difficulté. Je termine ainsi dernière de l’épreuve, et je ne sais pas combien de place d’écart j’ai avec la seconde à ce moment là …

La fille des médias vient m’interwiever mais je ne sais rien et je suis dans un stress total… 

J’avais de plus un anglais de qualité ahahah, ce qui fait que j’ai eu du mal à répondre mais je pense que tout le monde s’en est rendu compte ! 

J’ai ensuite rejoint Joris, dans la zone d’appel, là où les athlètes qui avaient fini devaient tous attendre et je l’ai regardé en lui disant que je ne savais pas ! Lui non plus n’avait pas vu le classement sauf que les gens m’applaudissaient donc j’étais dans le doute. Et à ce moment là, nous avons vu le classement sur l’écran et j’ai tout simplement fondu en larmes dans ses bras tellement j’étais heureuse et soulagée. 

Quel a été ton wod préféré pendant les Games ?

Je n’ai pas spécialement de wod préféré car je les ai tous aimés même les plus dur. C’était des épreuves pure CrossFit ®* et ça j’adore ! Après s’il fallait choisir, le wod 2 farmers field et le wod 5 gymnastics chipper font partie de mes préférés car ce sont des wods où il y a plusieurs mouvements et beaucoup de répétitions. 

Qu’est-ce que tu retiens de cette expérience ?

J’ai appris à mieux connaître mes capacités, à essayer de plus me faire confiance. J’ai appris à me battre afin d’atteindre mes rêves. 

Ce que j’ai vécu à Madison était juste incroyable. Une organisation de folie; un vrai show à l’américaine. 

Quelle est la première chose que tu as faite à la fin de la compétition ?

La première chose que j’ai faite après cette compétition c’est de profiter de mon fils et mon homme. Pouvoir faire des choses avec eux sans penser au prochain entraînement; savourer ce bonheur en famille. 

Tu comptes revenir l’année prochaine ?

Je ne reviendrais pas l’année prochaine car j’ai besoin de ralentir un peu et de me concentrer sur mon travail mais si ce n’est pas l’année prochaine ça sera peut être celle d’après qui sait. 

Un petit mot pour tous ceux qui débutent le CrossFit ®* ?

Le CrossFit ®* est à la portée de tous et à tout âge nous pouvons accomplir des prouesses !

Un grand merci et bravo à Laurie !

Elie Margerin contre Guillaume Magnouat en CrossFit - WodMoov

À lire aussi :  10 Astuces pour améliorer vos Toes-To-Bar en CrossFit ®* !

Suivez nous :

Suivez-nous sur :

Mon panier