Logo wodnews

Yohann Gigord : le résultat de son défi complètement fou !

Par Arnaud - Le 22 décembre 2023

yohann gigord crossfit défi

Yohann Gigord s’était lancé un défi complètement fou qu’il a réalisé hier. Voici ce qu’il s’est passé avec les propres mots de Yohann !

Voici le défi que Yohann Gigord voulait faire et dont vous parlions ici.

  • 1 marathon en course à pieds
  • 1 marathon au rameur
  • 1 marathon au BikeErg
  • 1000 burpees box jump over
  • 1 marathon au SkiErg
  • Le WOD « Fran » en moins de 5 minutes

Et voici comment s’est déroulé la journée ! Des mots de Yohann Gigord lui-même (via ses réseaux sociaux)

1) La genèse

« D’où viens cette idée ? Chaque année, en général j’aime bien ma lancer un challenge sportif dans l’univers du CrossFit ®* (Kalsu 100 kg, tous les benchmark girls, « Mille-su » etc). Pour celui-ci, l’idée est venu mi-octobre un dimanche où je courrai 20 k (après avoir commencé à courir régulièrement début septembre) avec des plutôt des bonnes sensations. Tiens, pourquoi pas un de ces 4, courir un marathon mais l’enchainer avec autre chose ? Au début je pense d’abord à ajouter les 3 ergos seulement, mais je me dis que ca a déjà été fait. Je pense à ajouter 1000 burpees pour au final les transformer en burpees box jump over. Et comme ça manque quand même un peu d’intensité / CrossFit ®*, si on rajoutait le « benchmark iconique » de l’activité FRAN avec justement une contrainte de temps / intensité. L’idée fait son chemin mais je ne me prépare pas plus que ca si ce n’est sur la course où je continue de courir régulièrement (70k/sem en général) et surtout je me rend compte la veille de l’évent, une fois celui-ci annoncé, que je suis un peu en « touriste » sur la partie alimentation qui je le sais sera cruciale.

J’ai prévu un camelback avec une boisson énergétique, des gels et des compotes (piqués au gamins !) pour le RUN et après je compte sur l’assistance de ma chérie Elise qui doit passer faire des courses ! Je reçois pas mal de messages, notamment celui d’Albé pour me sensibiliser à l’importance de l’alimentation pour ce type d’effort : « il va falloir bouffer » !

2) La journée

Réveil 4h après une nuit ok, c’est déja ça. Petit dèj classique avec des œufs et du pain et c’est parti en courant directement depuis la maison. Direction par le canal du midi vers KASTA où je récupère Nico, un adhérent qui a proposé de m’accompagner sur une partie du RUN. Je suis discipliné au niveau du rythme (pas plus rapide que 5’30 au Km même si les sensations sont bonnes) et sur l’alimentation : une compote à 30′ et un gel à l’heure et des petites gorgées tous les 2 km au minimum. On continue avec Nico en suivant le Canal en direction d’Ayguesvives. La température est ok, il commence à bruiner un peu mais c’est pas trop gênant. Les sensations sont plutôt bonnes, parfois inconfortable pour bouffer les gels mais ca passe. Je laisse Nico pour les KMs 20 à 30 pour le récupérer ensuite pour faire le final ensemble. Le rythme reste bon, un peu en dessous des 5’30/km avec un niveau d’effort relativement facile. On commence à penser un peu au rameur que j’appréhende pas mal.

Arrivée à la box pour le début du cours de 9h, passage pas si rapide que ca par la case douche/ se mettre au propre/sec avant de poser mon cul sur ce rameur pour les 3-4 prochaines heures. Les 10-15 premiers Km passent bien avec un pace à moins de 2’15 au 500 mais à partir de 20km les choses se compliquent un peu avec les ischios / adducteurs qui comment à se tendre et des débuts de crampes qui approchent. On réduit le rythme, prend plus de pause pour manger / boire, ca tombe bien Elise est arrivée avec le ravitaillement. Je commence quand même à bien m’interroger sur ma capacité à sauter (1 fois ou 1000 !) sur une box après ca . Les 10 derniers KM passent mieux avec du monde qui arrive à la salle et qui passent discuter un peu.

Transition directe pour la partie vélo qui est clairement « la récup » avec l’objectif de manger le plus possible et de se refaire une santé avant la partie que j’appréhende le plus : les BBJO. Le menu est varié : un shaker de prot, des bananes et un bon paquet de pains au lait avec de la pate à tartiner (me jugez pas, ça passait bien !). Pace à 2’15 au KM tout du long avant de faire une bonne pause avant les burpees. Passage de nouveau à la douche et me changer avant d’attaquer cette partie.

J’ai du monde pour m’accompagner là-dessus puisque Elise, Manu, Seb puis Denis et Manon réaliseront, en entier ou en partie, ce passage ludique de la journée ! Mon plan est de réaliser un même nombre de reps chaque minute, par bloc de 10′ et de faire évoluer ce « pace » en + ou en – en fonction des sensations. Je pars sur 7 reps/min, ça passe bien, je passe à 8 ! Ca passe toujours bien et je me vois « trop beau » et je commence à calculer que y’a moyen de torcher ça en moins de 2h. Mais vers 50′ c’est le début du coup de mou et du retour des crampes ! Obligé de « rétrograder » et de passer à 6 reps/min. J’arrive quand même à maintenir ce rythme dans la douleur jusqu’à la fin sans jamais prendre de vraie pause.

3ème passage à la case douche / changement, où j’ai d’importantes difficultés à mettre mes chaussettes (crampes aux abdos) avant de partir pour le dernier marathon de la journée : le SKI. Cette partie passe plutôt bien, je change un peu ma technique au fur et à mesure selon les difficultés musculaires qui passent (abdos, bras, ampoules). Je doute quand même fortement de ma capacité à pouvoir plier les jambes pour faire une flexion. Je me concentre sur mon rythme et surtout me force à manger tous les 2km5 histoire de donner le maximum de chance à mon corps de pouvoir finir le boulot. Fin du SkiErg avec la fin des cours à la box, dernier passage au vestiaires (à l’étage par les escaliers hein !) avant de voir si c’est envisageable de faire un air squat.

On commence par du rouleau, un peu de vélo (en rab !), des squats assistés à la cage et au final, ça à l’air de le faire. Je prend le temps de bien m’échauffer (on est plus à ca prêt !) pour débuter dans les temps pour finir avant 22h. Je me tâte un peu à la jouer safe en breakant les thrusters, mais au final en forçant un peu ils passent UBK, un petit break sur les 21 et 15 pull-ups histoire d’assurer le coup et 3 grosses minutes plus tard cette grosse journée prend fin ! Un grand merci aux derniers courageux qui sont restés jusqu’au bout !

Très content d’avoir réussi, car j’ai pas mal douté tout au long de la journée et d’avoir pas mal appris sur moi à travers ce type d’effort.

Bilan de la journée

  • 25 compotes
  • 8 gels
  • 12 pains au lait
  • 1,5l de jus de raison coupé à la saint yorre avec des électrolytes.
  • 2 camelback de boissons énergétiques
  • 2 MANA et 3 NOCCO
  • 4/5 Bananes + 1/2 paquet de cacahuètes / pistaches + un paquet de dates.

Un grand merci à tous pour les soutiens, messages, dons ! La cagnotte a dépassé les 3000 euros c’est énorme et est encore ouverte jusqu’à ce soir. Merci à Functional Vision qui a diffusé cet incroyable divertissement en live ! Un merci particulier à ma femme Elise de supporter ces conneries (et de m’avoir filé à manger !).

À une prochaine (bon pas de suite !) »

Voici tous ses temps :

yohann gigord ses temps de son défi fou

Un grand bravo à lui !

elie wod vs yohann gigord crossfit

À lire aussi :  Les plus belles athlètes CrossFit ®* ! FEVRIER 2021 !

Suivez nous :

Suivez-nous sur :

Mon panier