Logo wodnews

Les 15 meilleurs athlètes qui se dirigent vers les CrossFit ®* Games 2023 !

La saison 2023 va très bientôt commencer ! Alors voici la liste des 15 meilleurs athlètes (en fonction des classements précédents) qui se dirigent vers les CrossFit ®* Games 2023 !

Pour eux, l’Open signe le début de six longs mois d’entraînement et de compétitions

Hommes :

  • Justin Medeiros : deux victoires consécutives aux Games et une première place au Rogue Invitational, il semblerait que Justin soit l’homme à battre.
  • Ricky Garard : à fait son grand retour l’année dernière et a terminé en troisième position. Il a également remporté les Wodapalooza.
  • Roman Khrennikov : 2ᵉ des Games 2022. Il a annoncé qu’il déménageait à Cookeville pour s’entrainer avec l’équipe Mayhem.
  • Patrick Vellner : il continue de prouver qu’il est l’un des meilleurs athlètes. Troisième des Wodapalooza en individuel et première place en team.
  • Jeffrey Adler : 5ᵉ des Games 2022, il a réussi à grimper sur le podium au Rogue Invitational (3ᵉ place) et a gagné les Wodapalooza en équipe.
  • Jayson Hopper : un athlète en net amélioration. Il est passé de la 19ᵉ place lors de sa première apparition aux Games à la 7ᵉ place l’année dernière.
  • Bjorgvin Karl Gudmundsson : un vétéran des Games, il n’a terminé qu’une seule fois en dehors du top 10.
  • Brent Fikowski : troisième du Dibai Fitness Championship, et quatrième des Wodapalooza.
  • Saxon Panchik : 11ᵉ des Games 2022, il pourrait rentrer dans le top 10 cette année.
  • Lazar Djukic : deux apparitions aux Games, deux fois dans le top 10.
  • Samuel Kwant : très sous-estimé, il termine très souvent dans le top 10 des events.
  • Guilherme Malheiros : 11ᵉ des Wodapalooza et un record en Clean & Jerk, Guilherme pourrait rentrer dans le top 10.
  • Nick Mathew : lors de sa première apparition aux Games, Nick est devenu un des favoris du public. Il a terminé à la 14ᵉ place.
  • Noah Ohlsen : il est en route pour ses 10ᵉ CrossFit ®* Games et peut-être ses derniers…
  • Jonne Koski : 11ᵉ du Rogue Invitational et 4ᵉ du Dubai Fitness Championship.

Femmes :

  • Laura Horvath : en 2022, elle a terminé 64 points derrière O’Brien, elle a dominé le Rogue Invitational et a récemment remporté les Wodapalooza en team.
  • Mallory O’Brien : on le présente plus, elle est entrainée par Mat Fraser et a terminé en deuxième des Games 2022. Quand est-ce que son règne commencera ?
  • Haley Hadams : de toutes ses apparitions aux Games, Haley n’a jamais terminé en dehors du top 10.
  • Brooke Wells : est de retour après sa blessure.
  • Annie Thoristdottir : après une année en team, la jeune maman est de retour dans la catégorie individuelle.
  • Emma Lawson : parmi une des meilleurs gymnastes du floor, elle devrait être capable de se hisser dans le top 10.
  • Danielle Brandon : une des athlètes le plus populaire du sport. Elle a frôlé le podium en 2022 (4ᵉ place)
  • Kara Saunders : elle n’a terminé qu’une seule fois en dehors du top 10.
  • Gabriela Migala : a terminé deux années de suite dans le top 10.
  • Alexis Raptis : elle a terminé 10ᵉ en 2022.
  • Karin Frey : a dominé le Dubai Fitness Championship.
  • Emma McQuaid : à la 12ᵉ place l’année dernière, elle pourrait éventuellement rentrer dans le top 10.
  • Emily Rolfe : elle a dû abandonner la compétition l’année dernière à cause d’un problème de santé, mais elle a terminé sur le podium du Dubaï Fitness Championship.
  • Paige Powers : la grande gagnante des Wodapalooza.
  • Emma Cary : a, elle aussi, terminé sur le podium des Wodapalooza.

Il s’agit d’un ordre en fonction des classements généraux, et non pas de prédictions !

À lire aussi : CrossFit ®* annonce le lieu et les athlètes pour le live du premier WOD (23.1) de l’Open 2023 !

Source : Morning Chalk Up

Nouveau record pour la strongwoman Rhianon Lovelace : 101 kg en axle clean & press !

La semaine dernière : la strongwoman britannique Rhianon Lovelace (U64 kg) a réalisé un nouveau record ! 101 kg en axle clean & press !

Le précédent record sur ce mouvement était détenu par l’Américaine Deanna Marie Flores, avec 97,8 kg !

L’historique de Rhianon est bien rempli. Elle détient également le record du monde d‘axle deadlift (261,5kg), ou encore le record du monde de soulevé de terre (282,5 kg).

À lire aussi : la canadienne Issy Watson bat le record du monde de burpees en 1h avec 829 reps !

L’année ne vient que de commencer !

Les athlètes adaptatifs réclament une plus grande visibilité !

Casey Acree, Camille Vigneault et Alyssa Kobela ont tous quitté Miami, en Floride, en tant que champions des Wodapalooza 2023.

Malgré leur super expérience, les athlètes de la catégorie adaptatives souhaiteraient avoir plus de visibilité et de reconnaissance, ainsi qu’un soutien financier.

« Nous ne devrions pas être juste une attraction secondaire. Il y a de grands athlètes qui méritent d’être mis en valeur. », a déclaré Kobela. Elle ajoute : « Il y a très peu d’athlètes adaptatifs qui bénéficient de soutien financier de la part de sponsors. Nous manquons d’opportunité pour être mis en avant ».

Bien que Vigneault, Acree et Kobela apprécient tous le chemin parcouru par le CrossFit ®* adaptatif, et espèrent revenir aux Games cet été, leur objectif est de voir leur sport et catégorie grandir en nombre.

« Je me sens toujours mis au défi. Tout le monde continue de s’améliorer, mais dans les compétitions adaptatives, le peloton n’est peut-être pas toujours aussi dense que dans d’autres divisions. Quand le nombre total d’athlètes est faible, cela réduit le défi global de la compétition », a déclaré Acree. 

Pour Kobela, il s’agit de « faire passer le message que le CrossFit ®* peut considérablement améliorer la qualité de vie d’une personne« . Et lorsqu’il s’agit de passer le mot, la force réside dans le nombre.

« Évidemment, il y a des difficultés de croissance. Ce n’est que la troisième année que les divisions adaptatives sont incluses (aux Games ), mais nous devons continuer à aller de l’avant et écouter ce que les athlètes ont à dire », a-t-elle déclaré.

À lire aussi : Les 3 changements que les athlètes adaptatives ont amenés dans le fitness !

Source : Morning Chalk Up

Les CrossFit ®* Games restent à Madison en 2024 !

Mercredi 25 janvier, CrossFit ®* HQ a envoyé une déclaration officielle, indiquant que les CrossFit ®* Games resteront à Madison pour les deux prochaines saisons.

En octobre, nous vous avions annoncé que les CrossFit ®* Games se déplaceraient à Birmingham pour la saison 2024 à 2017. En effet, Justin Bergh, le directeur général, avait annoncé avant les Games 2022 que la saison 2023 serait la dernière à Madison.

Voici un extrait du mail :

« CrossFit ®* a aujourd’hui annoncé que son événement phare – les CrossFit ®* Games – resteront à Madison, Wisconsin, en 2024. Madison accueille les Jeux depuis 2017, et les responsables ont souligné les avantages de la capitale du Wisconsin. »

Jamie Patrick, vice-président de Madison Area Sports Commission, a déclaré « CrossFit ®* et Madison ont une relation très spéciale que nous sommes honorés de poursuivre pendant encore deux ans. Je sais que nos entreprises et nos résidents accueilleront les CrossFit ®* Games à bras ouverts en 2023 et 2024« .

En résumé : Madison est une excellente destination pour les CrossFit ®*. Nous ne savons donc pas encore quelle sera la prochaine destination de la compétition.

À lire aussi : CrossFit ®* Games, toutes les dates officielles de la saison 2023 !

Recette de barre protéinée : chocolat – beurre de cacahuète

On vous propose la super recette de Sarah’s Healthy Kitchen : des barres protéinées super faciles à réaliser, avec seulement 4 ingrédients

C’est une très bonne idée de collation lors de vos entraînements puisqu’elles vont vous maintenir rassasié grâce à leur apport en protéines et en bonnes graisses.

Pour cela, il vous faudra

  • 140 g de beurre de cacahuète (de préférence smooth)
  • 85 g du sucrant de votre choix (miel/ sirop d’agave / sirop d’érable)
  • 60 g de protéine en poudre à la vanille
  • une pincée de sel
  • 75 g de chocolat noir ou au lait
  • 20 g de beurre de cacahuète (pour le nappage)

Pour les réaliser : rien de plus simple que

  • Dans un bol, ajoutez le beurre de cacahuète, le sucrant, la pincée de sel et la protéine en poudre. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte épaisse.
  • Disposer la pâte au fond d’un moule. Pressez bien.

Nappage :

  • Faire fondre le chocolat et le beurre de cacahuète ensemble. Verser sur votre pâte et saupoudrer d’un peu de fleur de sel.
  • Placer au réfrigérateur pendant 1 heure.
  • Couper les barres !

Bon appétit !

À lire aussi : riz au poulet croustillant hyperprotéiné

L’association Barbells For Boobs se dissout après 13 ans d’activité !

Dimanche, Barbells for Boobs a organisé une réunion virtuelle pour annoncer la dissolution de l’association caritative qui soutient les femmes touchées par le cancer du sein, depuis 13 ans. 

Deux jours plus tard, la fondatrice, Zionna Hanson, a envoyé un mail : « Ce fut, bien sûr, une décision incroyablement difficile. Les dernières années ont été difficiles pour tout le monde et, comme de nombreuses organisations à but non lucratif, nous nous sommes retrouvés confrontés, à plusieurs reprises, à des défis. » Barbells for Boobs n’a pas fourni plus de détails sur les «défis» spécifiques auxquels ils ont été confrontées.

Hanson a fondé Barbells for Boobs en 2009. Au cours des 13 dernières années, la communauté CrossFit ®* a collecté plus de 20 millions de dollars en organisant des collectes de fonds. Le plus souvent le WOD organisé pour collecter des dons était « Grace » : 30 cleans & jerks.

La mission de l’organisme était de soutenir les femmes à différentes étapes de leur parcours contre le cancer du sein en leur fournissant une éducation, des ressources et un soutien. Plus important encore, ils ont aidé les femmes à utiliser le fitness, et plus particulièrement le CrossFit ®*, pour améliorer leur vie après un diagnostic de cancer du sein. 

Dans sa déclaration, Hanson a également remercié tous ceux qui ont contribué à Barbells for Boobs au fil des ans : son personnel, les athlètes, leurs partenaires, tous ceux qui ont fait un don, ainsi que plus de 4 000 affiliés CrossFit ®* qui ont organisé une collecte de fonds.

Une question reste sans réponse : après près d’une décennie et demie, qu’est-il vraiment arrivé pour que Barbells for Boobs ferme soudainement ses portes pour toujours ?

À lire aussi : Octobre Rose : le témoignage touchant de Shelly Head qui a subi une double mastectomie

Source : Morning Chalk Up

Anthony Coullet tente un record de France : 223 kilos en épaulé-jeté !

L’haltérophile Anthony Coullet, catégorie +109kg, a tenté un épaulé-jeté à 223 kilos. Une barre qui n’a jamais été soulevé en France ! Malheureusement, il n’a pas réussi le jeté.

Cette barre présage que des bonnes choses pour la suite.

La vidéo, ci-dessous : impressionnant !

10 choses à retenir des Wodapalooza 2023 !

La compétition Wodapalooza, nous a permise de voir la condition physique des athlètes à l’approche de la saison 2023. Voici les quelques choses à retenir.

  1. Ricky Garard et Roman Khrennikov sont une menace pour Justin Medeiros.
  2. Les ados continuent de s’imposer. Emma Cary s’est imposée lors des deux premières épreuves du week-end, remportant la première place dans chacune d’elles. Et alors qu’elle peinait un peu au milieu de la compétition, la jeune fille de 18 ans a décroché une cinquième et deuxième place lors de la deuxième journée. Pendant ce temps, l’athlète de 20 ans, Paige Powers, a gagné la compétition.
  3. Les mouvements synchronisés à l’aveugle ne sont pas faciles. Ils nécessitent une très bonne communication avant mais aussi durant l’épreuve.
  4. Mal O’Brien est aussi forte en individuelle qu’en Team. La jeune athlète a fait équipe avec Annie Thorisdottir et Katrin Davidsdottir.
  5. Pat Vellner est toujours à son apogée. Depuis la retraite de Mat Fraser, beaucoup attendent que Patrick Vellner soit sacré Fittest Man on Earth. Il a failli remporter le Rogue Invitational 2022 et a terminé sur le podium des Wodapalooza. II semblerait qu’il soit toujours un des meilleurs candidats pour la saison 2023.
  6. Sara Sigmundsdottir est de retour. Après une série de blessures qui l’ont empêchée de concourir, Sigmundsdottir est de retour. Elle a terminé dans le top dix en individuelle et a également participé en Team.
  7. Gui Malheiros a jerker presque 400 livres sur le floor. Le brésilien a battu son record personnel et un record de compétition, en effectuant un Clean & Jerk à 395 livres (180 kg).
  8. La natation et la corde à sauter ne font pas bon ménage. La combinaison de la natation et de la corde à sauter, sur un sol glissant, n’était pas une très bonne idée. L’athlète Emily Rolfe a dû se retirer de la compétition après avoir subi une déchirure au mollet pendant le WOD. 
  9. Laura Horvath est une menace pour le titre de Fittest Woman on Earth. La performance globale de Horvath au cours du week-end a été remarquable. Tia-Clair Toomey n’étant plus dans la compétition, Laura est en lice !
  10. Une Emily Rolfe en bonne santé est une candidate au podium. Lors des CrossFit ®* Games 2022, une blessure l’a empêchée de concourir. Malheureusement, ici, ce fut la même chose : une déchirure au mollet qui lui fait terminer la compétition et chuter à la neuvième place.

À lire aussi : Guilherme Malheiros fait le plus gros Clean & Jerk jamais réalisé dans une compétition de CrossFit ®* aux Wodapalooza : 180 kg

Découvrez comment Michelle Merand a failli louper son ticket pour les CrossFit ®* Games !

En été 2019, Michelle Merand a reçu une foule de message de félicitations sur les réseaux sociaux. Sauf, qu’elle ne savait pas pourquoi.

L’athlète sud-Africaine est allé consulter ses mails. En fouillant sa boite de courrier indésirable, elle a trouvé un message l’informant qu’elle était qualifié pour les Games ! Elle avait terminé en cinquième position de sa demi-finale, mais elle ne s’était pas rendu compte que les quatre athlètes avant elles s’étaient déjà qualifié pour les Games par une autre voie.

« J’ai découvert environ quatre semaines avant que j’avais réussi« , a déclaré Merand. 

Merand venait d’ouvrir sa box de CrossFit ®*. Cela lui prenait beaucoup de temps. Finalement, elle explique qu’aller aux Games sans les moins d’entrainement sous pression a été un soulagement.

En 2021, Merand termine troisième de la demi-finale Fittest in Cape Town et ne s’est pas qualifié pour la finale. Alors, elle a décidé de se donner à 100% afin de se qualifier aux prochains CrossFit ®* Games. Elle a remporté la demi-finale de 2022 et a obtenu sa place pour les Games. Elle s’était tellement investi pour gagner la demi-finale qu’elle était épuisée lorsque les Games sont arrivés. Résultat : elle termine à la 39ème place.

À lire aussi : Michelle Merand fait une collecte de fonds pour se rendre aux Games.

Source : Morning Chalk Up

Découvrez qui sont les gagnants du Buttery Games Show !

Le dernier épisode des Buttery Games Show, la compétition de fitness organisée par les Buttery Bros – Heber Cannon et Marston Sawyers – a été diffusé le 18 janvier 2023. Le concours a jumelé des athlètes de différentes disciplines pour participer à plusieurs tests physiques : vitesse, agilité, endurance et force.

À lire aussi : Buttery Games partie 2 : la course d’obstacles !

Après six épreuves, Justin Medeiros, deux fois en titre, Fittest Man on Earth, et sa coéquipière, Sophia Rose, étaient en haut du classement, avec une avance de quatre points sur Alison Scudds et Jon « Jujimufu » Call.

Le dernier épisode a démarré avec un WOD.

  • Buy in : 1200 mètres rameur
  • 21-15-9 Burpees synchro et Dumbell Thrusters synchro
  • Cash out : 1200 mètres rameur

Medeiros et Rose ont maintenu leur avance en remportant l’épreuve en terminant en 15:05. Call et Scudds ont franchi la ligne d’arrivée en deuxième place en 15:45. Licis et Brooke Wells sont arrivés en troisième position (19:34).

Le deuxième événement consistait à tracter la « Buttery-mobile ». Licis a gagné l’évènement avec un temps de 14’96 ». Puis, il a aidé sa coéquipière Brooke Wells, qui a mis 15’61 ».

Soulevé de terre pour les représentants

Le dernier évent du Buttery Games Show consistait à faire le maximum de répétitions de soulevé de terre en une minute. Le poids combiné des deux athlètes de la Team devait être de 360 livres soit 163 kilos. Ellie Turner a remplacé Sophia Rose, en faisait équipe avec Justin Medeiros. Ensemble, ils ont fait un total de 111 répétitions et ont gagné la dernière épreuve.

Justin Medeiros et Sophie Rose ont été sacrés champions des Buttery Games Show !

L’athlète de CrossFit ®* Mikaela Norman bat le record du monde de la compétition HYROX !

L’athlète Mikaela Norman a participé aux CrossFit ®* Games en 2016 et en 2022, au sein de la Team CrossFit ®* Nordic.

La suédoise a remporté une médaille dans une autre compétition : les Championnats d’Europe HYROX !

À lire aussi : Hyrox, l’évènement tendance qui mélange la course à pied et le CrossFit ®*.

HYROX est l’une des plus grandes compétitions de fitness fonctionnel au monde. Les compétitions ont lieux dans différentes villes, mais le parcours est exactement le même à chaque fois.

L’athlète suédoise, réputée pour sa capacité d’endurance, a concouru pour la première fois le 21 janvier 2023 et a battu le record du monde. Elle a terminé l’événement HYROX en 1:00:45. Elle est suivie de l’Américaine Megan Jacoby (1:01:56).

La compétition commence par une course de 1 km, suivie d’un exercice fonctionnel de type CrossFit ®*. Cette structure est répétée 8 fois avec un mouvement différent à chaque tour. Wall balls ou ski erg sont quelques un des exercices qui composent le parcours.

Bravo !

3 x 111 kg en overhead squat pour Mélody Andréani

Lors du WOD nº5 des Wodapalooza, Melody Andréani a sans le savoir, réaliser un PR sur trois rep en overhead squat.

C’est ce qu’elle explique dans son dernier post Instagram. La conversion entre livres et kilos est difficile pour beaucoup d’athlètes. Mélody pensait avoir affaire à une barre de 96 kilos, alors qu’elle en avait 111 !

« Wod 5 : 3,2,1 lift j’ai 2 essais pour réaliser 3 rm à l’overhead squat. A l’échauffement je monte tranquillement en charge, jusqu’à 96kg (le poids de ma première barre, la seconde sera à 100kg, mon 1 rm étant à 103kg), tout ce passe bien mais nous sommes un peu perdues entre KG et LBS. Sur mon téléphone je note tous les poids que les filles devront me mettre pour arriver à 205 Lbs (96kg), elles n’auront qu’à ajouter 5lbs de chaque côté pour la deuxième barre.
Arrivées sur le floor : beaucoup de tension, de stress, 45 sec pour charger ma barre et une juge qui nous met la pression pour qu’on lui annonce le poids que je vais lifter.
J’annonce 205 pendant que les filles chargent.
Les 45 secondes sont écoulés, le bip sonne, plus le droit de toucher à rien, c’est à moi… c’est à ce moment là que la juge me dit « vas-y, mais il n’y a pas 205 lbs sur ta barre il y a ***** (à ce moment là je suis trop focus pour comprendre et avoir envie de traduire. J’ai juste compris que je n’avais pas le bon poids sur ma barre).
Je me dis tant pis, c’est parti faisons le quand même.
Effectivement c’est lourd ! Très très lourd ! Mais je le fais.
Au moment où je drop ma barre après validation de ma juge je cours vers le tableau qui annonce mon poids: 245lbs. Je ne sais même pas ce que ça veut dire: je prends mon téléphone, divise 245 par 2,2 et laaaaaa il m’annonce 111kg ! Je panique, j’engueule Célia Gabianni pour mal avoir chargé ma barre 😅 mais en même temps j’ai les larmes aux yeux de joie ! Bref en fait j’avais oublié de compter le poids de la barre 😅 incroyable mais vrai ! »

À lire aussi : 3 x 143 kg en overhead squat pour Willy Georges

Impressionnant, bravo !

Les règles de qualifications des Teams pour les Games !

CrossFit ®* HQ a mis à jour les détails concernant les Teams, en vue des qualifications pour les CrossFit®* Games 2023.

À lire aussi : Découvrez les changements majeurs de la saison 2023 des CrossFit®* Games

Admissibilité 

  • L’affilié doit être en règle avec CrossFit ®* HQ afin d’inscrire une team. 
  • Tant que tous les WODs de l’Open sont effectués à l’emplacement physique de l’affilié enregistré, n’importe qui peut appartenir à l’équipe
  • Les équipes doivent être prêtes à fournir une preuve vidéo de chaque membre de l’équipe effectuant tous les entraînements de l’Open chez l’affilié indiqué.

Inscription

  • L’athlète qui inscrit l’équipe sera le responsable de l’équipe pour la saison de compétition. 

Liste

  • La liste des athlètes doit être déclarées avant les quarts de finale.
  • Une liste de compétition sera composée d’un minimum de quatre athlètes (pas de remplaçants), soit deux hommes et deux femmes. 
  • Une liste de compétition sera composée d’un maximum de six athlètes (deux remplaçants), soit trois hommes et trois femmes. 
  • Une fois qu’une équipe commence une compétition, elle ne peut pas se changer d’athlètes pour quelque raison que ce soit (blessure, etc.). 

Quarts de finale 

  • Les deux meilleurs scores féminins et les deux meilleurs scores masculins de chaque équipe seront utilisés pour se qualifier pour les quarts de finale. 
  • Après l’Open, tous les tests (quarts de finale, demi-finales, Games) seront effectués en team de quatre personnes (deux hommes et deux femmes). 
  • Les WODs des quarts de finale peuvent être effectués à n’importe quel endroit. 

Demi-finales et Games

  • Deux hommes et deux femmes de la liste de compétition de l’équipe peuvent s’enregistrer sur place et participer aux demi-finales et/ou aux Games.
  • Une fois que les quatre membres de la team se sont enregistrés sur place, aucun autre membre de l’équipe répertorié ne sera éligible pour concourir. 
  • Les quatre athlètes qui concourent aux demi-finales ou aux Games n’ont pas besoin d’être les mêmes membres de l’équipe qui concourent pendant les quarts de finale, tant qu’ils ont été enregistrés comme membre suppléant de l’équipe avant le début des quarts de finale. 
  • Les remplaçants ne peuvent être utilisés que si l’athlète qui ne participe plus à la compétition se retire avant le début des demi-finales ou des Games. 

J-27 pour le début des Opens !

Source : Morning Chalk Up

Buttery Games partie 2 : la course d’obstacles !

La semaine dernière, on vous a partagé le premier épisode des Buttery Games; qui testaient la vitesse et le cardio des athlètes. Ce deuxième épisode se concentre sur les « skills ». Les binômes doivent compléter un parcours d’obstacles le plus rapidement possible.

À lire aussi : Découvrez le Buttery Games Show, épisode 1!

Justin Medeiros et Sophia Rose étaient en tête du classement à la suite du premier épisode.

Ici, c’est Brooke Wells et Martins Licis qui ont réalisé le meilleur parcours. Chacun a franchi ses obstacles respectifs. Ils ont terminé avec un temps de 1:36:15. Or, les derniers à passer étaient Rose et Medeiros. Ils ont réussi à battre l’équipe de Brooke avec un temps de 1:31:15.

La deuxième épreuve est une épreuve de basket ! Les binômes ont deux minutes pour marquer le plus de paniers. On ne vous en dit pas plus, on vous laisse aller voir qui a gagné cette deuxième épreuve.

Qui sont les athlètes qui se sont retirés des Wodapalooza ?

À l’approche du début de la saison 2023, les athlètes sont vigilants et n’hésitent pas à se retirer des compétitions. Alec Smith, Danielle Brandon, Enrico Zenoni ou Emily Rolfe, sont quelque uns des athlètes qui se sont retirés des Wodapalooza.

  • Alec Smith et la team des Smith Bros se sont retirés après le troisième WOD. Ce dernier a provoqué une douleur à la hanche à Alec. Ils avaient commencé la compétition en terminant deuxième lors du second WOD.
  • Sam Cournoyer, membre de la Team CrossFit ®* Mayhem (avec Rich Froning et Tyler Christophel), s’est blessé au biceps lors de la première épreuve. Toute la team s’est retiré suite à sa blessure.
  • Emily Rolfe s’est retirée de la compétition en Team, après s’être déchiré le mollet lors de l’épreuve individuelle avec de natation. Elle a terminé 9ème du classement individuel et a été remplacé par Victoria Campos dans la team Spacers Angels (avec Sara Sigmundsdottir et Katelin Van Zyl.)
  • Danielle Brandon et Taylor Williamson se sont retirées de la team P10 Performance avant le premier évent. Elles ont été remplacées par Sydney Michalyshen et Tori Dyson (en équipe avec Andrew Nisler)
  • Chiara Silva. La Teen s’est blessée à la hanche et a tout de même terminé la compétition, à la septième place.
  • Scott Panchik et Saxon Panchik. Vous avez peut-être remarqué que la Team Panchik n’était composé que de Spencer. En effet, Scott et Saxon se sont tous les deux retirés avant le début de la compétition. Ils ont été remplacés par Jacob Heppner et Tudor Magda.
  • Lukas Grouleff n’a pas terminé le deuxième WOD et s’est retiré de la division masculine.
  • Hanna Karlsson, Nicole Burke et Gracie Strachan se sont retirées à mi-parcours.
  • Team Nocco Finland (Laura Isopoussu, Mirka Henriksson et Stefanie Halelstam) se sont retirées après le cinquième WOD.
  • Colten Mertens, Cole Sager, Enrico Zenoni et Giorgios Karavis se sont tous retirés de la compétition avant le début de celle-ci. Coltens Mertens est tombé malade, Cole Sager qui devaient également être en team avec Jayson Hopper et James Sprague (Team Good Dudes) a été remplacé par Dallin Pepper. Zenoni se remet d’une blessure aux pectoraux tandis que Karavis est bléssé au dos et à la cheville.

À lire aussi : les poids des mouvements d’haltérophilie ne cessent de grimper en compétition !

Source : Morning Chalk Up

Combien d’argent gagnent les vainqueurs des Wodapalooza ?

Wodapalooza est une des compétitions de CrossFit ®* les plus populaires. Après quatre jours de compétitions, les vainqueurs de chaque catégorie vont recevoir leur cash prize.

À lire aussi : Découvrez-les teams élites sur le podium des Wodapalooza !

Voici les sommes que remportent les gagnants des différentes catégories.

Femme Élite Individuelle

  1. Paige Powers: $75,000 (69 200 euros)
  2. Dani Speegle: $35,00 (32 300 euros)
  3. Emma Cary: $25,000 (23 100 euros)
  4. Sydney Michalyshen: $10,000 (9 240 euros)
  5. Emma Tall: $7,500 (6 930 euros)
  6. Sara Sigmundsdottir: $5,000 (4 620 euros)
  7. Elisa Fuliano: $4,000 (3 690 euros)
  8. Andrea Nisler: 3,000 (2 770 euros)
  9. Emily Rolfe: $2,000 (1 840 euros)
  10. Paige Semenza: $1,000 (920 euros)

Homme Élite Individuel

  1. Ricky Garard: $75,000 (69 200 euros)
  2. Roman Khrenikov: $35,000 (32 300 euros)
  3. Patrick Vellner: $25,000 (23 100 euros)
  4. Brent Fikowski: $10,000 (9 240 euros)
  5. Cole Greashaber: $7,500 (6 930 euros)
  6. Nick Mathew: $5,000 (4 620 euros)
  7. Dallin Pepper: $4,000 (3 690 euros)
  8. Alexandre Caron: $3,000 (2 770 euros)
  9. Henrik Haapalainen: $2,000 (1 840 euros)
  10. Tudor Magda: $1,000 (920 euros)

Team Élite Femme

  1. Team BPN: $30,000 (27 710 euros)
  2. The Dottirs FT. MOB: $15,000 (13 850 euros)
  3. A.K.A. Humble Killers: $10,000 (9 240 euros)
  4. All American Girls: $7,500 (6 930 euros)
  5. The Girls: $3,500 (3 230 euros)

Team Élite Homme

  1. Canadian PB&J: $30,000 (27 710 euros)
  2. Team GoWOD: $15,000 (13 850 euros)
  3. The Boyz: $10,000 (9 240 euros)
  4. Good Dudes: $7,500 (6 930 euros)
  5. Team Panchik: $3,500 (3 230 euros)

Femme Master : $2,000 chacune (environ 1 840 euros)

  1. Alison Stall 
  2. Andreia Pinheiro 
  3. Stephanie China 
  4. Tea Gebbie
  5. Alexia Fineman
  6. Betsy Vanderburgh

Homme Master : $2,000 chacun (environ 1 840 euros)

  1. Ivan Verdun 
  2. Rudolph Berger 
  3. Jason Grubb 
  4. Cory Dague
  5. Mike Egan 
  6. Patrick McCarty 

Femme Adaptative : $2,000 chacune (environ 1 840 euros)

  1. Amalia Ortuno Lizano 
  2. Camille Vigneault 
  3. Amy Bream 
  4. Alyssa Kobela 

Homme Adaptative : $2,000 chacun (environ 1 840 euros)

  1. Michael Egan 
  2. Casey Acree 
  3. Austin Roth 
  4. Derek Weida
Source : Morning Chalk Up

4 raisons pour lesquelles vous devez vous inscrire aux Opens 2023

Ça y est, l’Opens 2023 approche à grands pas. Dans pile un mois, sera annoncé le premier WOD. Alors, si vous n’êtes pas encore inscrit (qu’est-ce que vous attendez ?), on vous donne 4 bonnes raisons pour lesquelles vous devez y participer.

Alors déjà, l’Open ? Késako?

L’open, c’est la première phase de qualification pour les CrossFit ©️* Games. Et, elle est ouverte à tous : débutants, intermédiaires, confirmés, compétiteurs. Vous aurez simplement un WOD par semaine à réaliser (pendant 3 semaines). La seule chose qui change, c’est que vos répétitions seront observées et jugées. Ici, pas de no-rep ni de triche ! Ensuite, vous rentrez votre score sur le site CrossFit ©️*. ET TA-DAM ! C’est si simple que ça !

Vous hésitez encore ? … Bon aller, voici les 4 raisons pour lesquelles vous devez participer !

1. »J’ai pas le niveau pour m’inscrire », « Je suis trop nul/lle » « Je ne passe pas les muscle-ups ». Vous ne devez pas être le prochain Rich Froning pour participer ! Vous pouvez scaler le WOD, sans problème. (adaptation : le maître mot du CrossFit ©️*). Vous woder ? C’est tout ce qui compte.

2. Développer votre esprit de compétitivité. Vous allez voir, entre l’ambiance et les encouragements de la box, vous allez vous dépasser. Vous ne pourrez qu’être fière de vous.

3. Voir où est-ce que vous vous situez dans le classement. Vous allez effectuer le même WOD que les meilleurs athlètes du monde, et que vos camarades. Vous aurez accès au classement de votre box, mais aussi à celui national, européen et mondial. Vous pourrez donc voir où est-ce que vous vous situez. En vous réinscrivant l’année d’après, vous pourrez comparer votre évolution.

4. C’est FUN ! Pour beaucoup, c’est même l’un des meilleurs moments de l’année. On s’encourage, on célèbre les victoires, on devient juge ! Bref, la communauté CrossFit ©️* dans toute sa splendeur.

Maintenant qu’on vous a dit tout ça : c’est parti !

À lire aussi : les 12 mouvements les plus courants de l’Open CrossFit ©️*

Les poids des mouvements d’haltérophilie ne cessent de grimper en compétition !

Saviez-vous que les poids des mouvements d’haltérophilie ne cessent de grimer dans les compétitions ? Il y a dix ans, chez les femmes, un clean and jerk de 200 livres (90kg) aurait été compétitif à presque tous les niveaux de compétition. Aujourd’hui, c’est différent.

Au CrossFit ®* Games de 2013, 205 livres (92kg) équivalaient à une 15ème place dans un WOD max clean and jerk. Ce weekend, aux Wodapalooza, cette même charge s’est classée 31ème.

Pourquoi c’est important : Les WODs de rep max ne sont pas seulement les favoris de la foule, mais ils sont aussi l’occasion de jeter un coup d’œil sur la façon dont le sport a progressé et continue de progresser, année après année. 

Les chiffres : Comparons les athlètes féminines en compétition à Miami ce week-end, à celle des CrossFit ®* Games 2015 – la dernière fois qu’une répétition max d’épaulé-jeté a été programmé aux Games.

  • Cece Cronin a eu la barre la plus lourde à Miami avec un épaulé-jeté à 256 livres (116 kg),  Dani Speegle était juste derrière elle avec une barre à 255 livres(115 kg). Paige Semenza était en troisième position avec 247 livres (112 kg).
  • Le meilleur épaulé-jeté des CrossFit ®* Games 2015 était celui de Brooke Ence, qui avait soulevé 242 livres, (109 kg)  tandis que les athlètes en deuxième et troisième positions avaient respectivement soulevé 240 livres (108 kg) et 235 livres (105 kg).

C’est encore plus impressionnant quand on regarde le floor de la compétition :

  • Sur un floor de 35 athlètes aux Wodapalooza, 22 athlètes ont atteint 220 livres (99 kg) ou plus, alors qu’en 2015, seuls neuf athlètes (sur 38) ont pu atteindre cette charge. 
  • En bas du classement, ce weekend, seuls deux athlètes n’ont pas réussi à soulever au moins 200 livres (90 kg), en comparaison avec 2015 où 11 athlètes ont affiché des barres inférieures à 200 livres (90 kg). 

À lire aussi : Guilherme Maleiros fait le plus gros Clean & Jerk jamais réalisé dans une compétition de CrossFit ®* aux Wodapalooza : 180 kg

Source : Morning Chark Up

Le classement des athlètes français aux Wodapalooza !

Cette année, plus de 40 Français ont participé aux Wodapalooza à Miami !

À lire aussi : qui sont les athlètes français qui participent aux Wodapalooza ?

Élite individuel :

Guillaume Briant : 16ème position

Intermédiaire :

Toriki Demont : 4ème

Eric Balmisse : 8ème

Jonathan Conde Ferreira : 11ème

Michael Vidal : 16ème

Scaled

Elisa Hoareau : 2ème place 🥈

Catégorie d’âge :

Christelle El Debs (35-39) : 2ème place 🥈

Jenny Cellette (35-39) : 13ème place

Mickael Galera (35-39) : 11ème place

Olivier Bonino (35-39) : 15ème place

Gregory Pattier (35-39) : 19ème place

Pascale Boukerrou (40-44) : 7ème place

Yann Ehlinger (40-44) : 17ème place

Franck Attieh (45-49) : 4ème place

Sebastien Marseguerra (45-49) : 10ème place

Sabine Tisserand Ripoll (50-54) : 6ème place

Christian Galy (60+) : 3ème place 🥉

Adaptatives

Simon Farre (RX Seated) : 2ème place 🥈

Shanna Coissard (RX Seated) : 3ème place 🥉

Axel Belot (RX Standing neuro) : 4ème place

Pauline Leandri (Scaled standing) : 3ème place 🥉

Teams

Élite

Team GOWOD (Willy Georges, Roman Khrennikov, Jay Crouch) : 2ème place 🥈

La France du Général de Gaulle (Yann Philibert, Jules Castor, Benjamin Barbier) : 39ème place

The French Girls (Alizée Andréani, Metty Greneron, Marie Robin) : 27ème place

RX

Beers Cheese and Hobbit’s (Rodolphe Grez, Loïc Tiouane, Clément Touzelet) : 11ème place

French Boys (Kevin Prisse, Lucas Delteil, Djebryn Delwart) : 19ème place

Suck my French level (Nicolas Habas, Jules Boudou, Kevin Gousseau) : 31ème place

Maohi (Gonzalo del Rio, Putoru Nanaia, Manuarii Teheiura) : 32ème place

Empanadas Squad (Célia Gabianni, Melody Andreani, Paula Leyes) : 7ème place

Training Culture 2.0 (Hinatea Montebello, Sara Valera et Alazne Eguiazabal) : 12ème place

Occi Team (Victoria Tasca, Estelle Hebrard, Eva Rodrigues) : 19ème place

Résilience Skill (Alexia Carrer, Eva Mostaert et Marie Poustomis) : 21ème place

Intermédiaire

Neither Fast not Furious (Kevin Rantrua, Nicolas François, Théo Luquet) : 1ère place 🥇

Local Beast (Heiva Ah-Min, Hivanui Uraina, Donovan Dexter) : 29ème place

French Boyzzz (Anthony Grondein, Arthur Froger, Chistophe Besnard) : 31ème place

Stronger Together (Storm Wolff, Poerani Largeteau,Vanina Teheipuarii) : 39ème place

Scaled

Sugar Rush (Noelanie Dufour, Nancy Vongue,Valérie Bornand) : 29ème place

Bravo à tous ! 🇫🇷

Suivez-nous sur :

Mon panier